#29181
Avatarchristoul
Participant

Bonjour à tous,
Une séance jeudi qui m’a fait prendre conscience de quelque chose de nouveau.
Je m’explique, depuis quelques temps pour bien respecter la phase de relaxation j’empêchais au début mon corps d’enclencher les contractions (très légères).
Jeudi, j’ai commencé ma respiration en laissant mon corps diriger les contractions. J’ai ressenti un grand plaisir très vite et tout au long de la séance mais comme j’étais très excité je suis passé en mode Super T que je n’ai aucun mal à déclencher.
Dimanche, alors que je n’avais pas de signe d’impatience de ma prostate, je décidais de faire une séance en ayant pris conscience que je tenais quelque chose en laissant faire mon corps dès le début (sans faire les exercices 15 secondes puis relâchement…).
Je commençais de la même manière et les contractions involontaires ont été régulières et rythmées. Mais surtout au bout d’un moment et pour la première fois mes genoux ont commencé à vraiment trembler.
A ce moment là, j’ai essayé d’entretenir ce tremblement important mais qui ne m’amenait pas de plaisir supplémentaire (j’en avais déjà beaucoup) mais sans accentuer la pression laissant toujours mon corps gérer. Les tremblements ont ensuite cessé, j’ai essayé de me tendre ensuite (comme un arc) mais j’ai l’impression que cela me bloque plus qu’autre chose. J’ai décidé de ne pas éterniser la séance et de terminer en Super T. Ce fut le plus grand plaisir depuis que j’ai commencé ma quête et peut- être plus.
Je n’ai pas donc pas encore connu le Super O mais je sens que j’en suis tout proche.
Autant avant, je me disais que peut- être mon anatomie ne me permettrait pas de connaître ce plaisir, qu’inconsciemment je voulais peut- être contrôler les choses comme je l’ai toujours fait lors de mes relations sexuelles où je pensais avant tout au plaisir de ma femme; autant maintenant, je sais que je vais connaître ce fameux Super O auquel je cours depuis si longtemps. Ce n’est qu’une question de temps.
Le début de ma séance à priori est règlé : laisser mon corps faire ce qu’il veut. Puis, il va falloir retrouver ces tremblements et voir ce qu’il faut faire ensuite: laisser faire le corps et peut- être faudra t-il qu’il apprenne de lui- même à gérer ce moment et cela risque de prendre encore un peu de temps ou alors faudra t-il que j’intervienne volontairement pour basculer dans une apothéose que je devine magique. Je verrais.
Au plaisir de vous lire