Mots-clés : , ,

Ce sujet a 28 réponses, 5 participants et a été mis à jour par  christoul, il y a 2 mois.

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 29)
  • Auteur
    Messages
  • #29162

    christoul
    Participant

    Bonjour à tous,
    J’ose enfin écrire pour partager mon expérience et vous demander des conseils.
    Cela fait 4 ans que j’ai entamé mon cheminement.
    J’ai 54 ans, mes sessions se passent au calme, durent de 1h30 à 2heures (voir plus parfois) et ma santé va très bien.
    J’ai découvert le plaisir prostatique après un doigté de ma femme et le blog formidable d’Adam.
    Je n’ai eu aucun problème de pudeur à m’enfoncer un objet puisqu’il y a longtemps que j’ai pris conscience d’un plaisir anal sans me poser des questions si j’étais homosexuel ou pas. Je suis très libre à ce propos et mon seul intérêt est la recherche de plaisir sans aucun tabou.
    J’ai commencé il y a déjà plus de 4 ans avec des réussites plus ou moins variables, mais l’été dernier j’ai ressenti des sensations même sans aneros. Malgré tout, je n’ai jamais vécu de super O ni de tremblements importants (quelques légers tremblements des fesses).
    Jai essayé beaucoup de choses :
    – Lire et résumé du traité.
    – Stage avec Adam (super).
    – D’autres lectures conseillées pendant le stage.
    Mes sessions se passent toujours de la même façon :
    – léger lavement 2heures avant.
    – Introduction du masseur avec lubrification : j’en suis à mon 6ème (par ordre d’achat hélix, vice, prograsm junior le meilleur, prograsm, love to love et eupho).
    – Respiration abdominale 10- 15 minutes. Le plaisir arrive très vite presque automatiquement.
    – Je ne touche jamais mon sexe durant les sessions sauf quand je décide de les terminer.
    – Petites contractions et relâchement comme indiqué dans le traité d’aneros (lu, relu et rerelu…).
    – Puis quand je sens certaines sensations je maintiens ces contractions et cela génère un certain plaisir plus ou moins important suivant les sessions.
    – J’ai déjà eu le cœur qui bat fort, de très fortes érections, des tressautements de la verge, dans mon anus ça pulse (même parfois sans l’aneros), des contractions je crois involontaires mais qui ne durent jamais suffisamment pour que le corps prenne le relais et bascule dans le super O.
    – J’ai déjà essayé de le garder la nuit avec des résultats plus ou moins probants suivant les sessions mais sans dépasser le maximum de plaisir déjà rencontré
    – J’ai même réussi à déclencher 2 super t ces derniers temps.
    – J’ai aussi essayé de ne pas terminer mes sessions par une masturbation (ce que je faisais systématiquement quand je sentais que « le train était passé ») avec une absence d’éjaculation pendant presque 2 mois.
    – Je fais une session une fois par semaine en général mais j’écoute surtout mon corps quand je sens des pulsations dans ma prostate (ce qui est toujours bon signe pour la qualité de la session).
    – Sur la carte au trésor je valide sans risque de me tromper les étapes de 1à 8, 10 à 19, 21 à 23, 25, 26, 31, 32 et 34 à 40 peut- être d’autres mais j’en suis moins sûr.
    Voilà mon histoire. Merci d’avance pour vos réactions.

    #29163
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour @christoul

    Et bienvenue parmi nous.
    Je ne sais pas quelles réactions tu attends de nous, il n’y a pas de question dans ton texte!!! 🙂
    Si je comprends bien, tu aimerais aller plus loin, je me trompe?
    Si c’est le cas, je ne suis pas la personne la plus indiquée pour te conseiller, j’en suis plus ou moins au même stade que toi. Tu sembles tout de même pas mal avancé, tu écris ressentir beaucoup de plaisir, c’est déjà précieux.
    Ce que je peux te dire en regard de ce que j’ai pu lire ici depuis maintenant assez longtemps, et ce vers quoi j’oriente ma pratique, c’est le lâcher prise, l’abandon total au plaisir. Comment y parvenir? Je ne l’ai pas encore découvert, et pourtant c’est mon principal désir, et lorsque le plaisir arrive, j’ai vraiment et la volonté, et l’impression de m’y abandonner. Mais cela ne doit pas être suffisant, puisque je ne bascule pas vers le super O’. Quoi qu’il en soit, je suis très satisfait de mes séances et de ce qu’elles m’apportent.
    Je pense aussi que c’est une question de pratique, et de ce que je lis, je pense que tu ne pratiques pas suffisamment. Je m’explique, tu ne deviens un as de la conduite qu’après avoir passé des heures derrière ton volant (ça marche aussi pour tous les autres domaines, j’ai pris cet exemple complètement au hasard). Le fait de pratiquer régulièrement et relativement intensivement (3 – 4 séances par semaine me semble être un minimum) te permet d’acquérir des automatismes, et de découvrir des choses presque naturellement que tu pourras reproduire ensuite. Si tu veux devenir un virtuose du violon, il te faut faire des gammes et passer du temps avec ton instrument, quelque fois juste pour l’entraînement, sans qu’aucune mélodie n’en sorte. Le jour ou tu joueras une mélodie, tu pourras te concentrer uniquement sur la musique, en oubliant la technique que tu maîtriseras parfaitement. Tes doigts courront sur le manche de façon presque automatique, sans même que tu ne t’en rendes compte. Ton esprit sera uniquement occupé par la musique.
    Je pense qu’il en est de même pour le massage et le plaisir prostatique. C’est dans cette voie que j’oriente ma pratique aujourd’hui.
    .
    .

    Je fais une session une fois par semaine en général mais j’écoute surtout mon corps quand je sens des pulsations dans ma prostate (ce qui est toujours bon signe pour la qualité de la session).

    Je connais ça, je pense que ce n’est pas une bonne approche, et je tente actuellement d’en sortir pour toutes les raisons évoquée plus haut. Bien sûr que lorsque le corps appelle, cela garantit (presque) la qualité de la séance, mais je ne pense pas que ce soit de cette façon que nous pourrons progresser. Je me trompe peut-être, l’avenir nous le dira.

    Je te souhaite un bon cheminement @christoul, et je pense que tu as très bien fait d’avoir enfin osé écrire. L’écriture dans notre expérience permet de partager, de conseiller ou d’être conseillé, mais aussi de faire presque une auto analyse. J’ai quelques fois compris des choses en les écrivant, au fil de mots….

    À bientôt @christoul

    #29168
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bienvenue sur le forum @christoul.

    La lecture de votre message de présentation permet de relever de nombreux points positifs :
    • l’acceptation naturelle de ce plaisir différent,
    • sa découverte avec la participation de votre femme,
    • l’expérience du plaisir prostatique sans masseur,
    • la lecture attentive du traité d’Aneros,
    • votre participation à un atelier d’exploration du plaisir prostatique que vous êtes le premier à mentionner ici,
    • la préparation méticuleuse de vos sessions,
    • la régularité de vos sessions,
    • l’’intégration de votre recherche du plaisir prostatique dans votre vie courante,
    • l’expérience renouvelée du super T’,
    • la reconnaissance de vos progrès sur l’échelle proposée par la carte au trésor.

    Elle me conduit aussi à relever les points explicites ou implicites qui me conduisent à m’interroger :
    • Pourquoi avoir attendu si longtemps avant de vous inscrire au forum ? Est-ce par ignorance de son existence ou par timidité ?
    • Votre femme continue-t-elle à vous accompagner dans votre exploration ?
    • Comment se répartissent vos progrès vers le plaisir prostatique sur ces quatre années ?
    • Que vous a apporté votre stage avec Adam au-delà de la rencontre humaine ?
    • Quel a été l’avantage d’utiliser différents masseurs ?

    Ma première réaction est que vous semblez faire votre cheminement dans de bonnes conditions et sur de bonnes bases. Le lancement de votre fusée prostatique s’est bien passé. Il vous manque apparemment la petite étincelle qui allumera le moteur qui vous propulsera en orbite.

    Pour vous apporter un commentaire plus précis il nous faudrait sans doute plus de détails sur ce que vous ressentez au moment où vous sentez que vous pourriez monter plus haut dans la jouissance et que ça ne se fait pas encore. J’ai l’impression que vous ne parvenez peut-être pas à lâcher prise, à vous laisser aller, à accepter de perdre le contrôle.

    Bon cheminement @christoul.

    #29172

    christoul
    Participant

    Merci pour ta réponse rapide Jieffe.
    Je suis comme toi, lorsque le plaisir arrive, j’ai l’impression et la volonté de m’y abandonner. Mais ce n’est pas non plus suffisant, puisque je ne bascule pas vers le super O’.
    Tu me parles de pratiquer plus souvent et c’est ce que je faisais auparavant (3 fois par semaine pour respecter les 2 ou 3 jours de délai entre les séances). Mais j’ai trouvé que j’avais moins de sensations lors de mes séances rapprochées. De plus, j’ai la sensation qu’à chaque séance ma prostate réagit très vite maintenant puisque parfois je suis obligé de contrôler les contractions en début de séance quand j’en suis à la phase de relaxation : j’ai l’impression que parfois mon corps a envie de démarrer les contractions très vite.
    Quand au lâcher prise j’essaie autant que possible. Je ne sais quoi faire de plus. Quand au plaisir ultime je le cherche depuis plus de 4 ans alors il peut arriver quand il le veut.
    Néanmoins, la découverte de ce plaisir est plus que positif pour moi, j’ai découvert de nouvelles sensations et cela a grandement amélioré mes orgasmes classiques.
    A bientôt Jieffe

    #29173

    christoul
    Participant

    Merci Andranenos pour votre message de bienvenu.
    J’ai attendu longtemps mais j’ai eu le loisir de vous lire souvent en essayant de rechercher des indications dans vos nombreuses interventions. C’est d’ailleurs je crois grâce à vous que j’ai essayé de dormir avec le prograsm junior (celui qui mpe donne le plus de sensations).
    J’ai essayé de lire les différents témoignages pour trouver des solutions. C’est dans le même esprit que j’ai suivi le stage. De plus, j’ai eu quelques soucis pour m’inscrire (je ne suis pas trop doué). Mais, maintenant c’est fait.
    Ma femme ne m’a jamais accompagné depuis l’achat de mon premier masseur, à l’époque c’était pendant un rapport qu’il y a eu une étincelle qui d’ailleurs s’est rapidement éteinte mais qui a éveillé ma curiosité. c’est ensuite que j’ai connu le site nouveauxplaisirs.
    Pendant ces quatre années, les premières séances ont été un peu décevantes mais je voyais que je progressais au fur et à mesure. Puis j’ai arrêté pendant plusieurs mois par manque de sensations. Mais l’été dernier avec le prograsm junior j’ai non seulement retrouvé des sensations assez fortes mais de plus j’étais capable de déclencher un certain plaisir et un plaisir certain même sans masseur.
    Quant au stage, c’était très bien Adam a essayé de m’aider mais c’est difficile dans ses conditions.
    L’intérêt des différents masseurs, c’est d’essayer de trouver celui qui me stimulera le mieux et surtout qui trouvera l’étincelle qui me manque encore. C’est un peu ce qui s’est passé avec le prograsm junior j’avais l’impression qu’il était fait pour moi. Néanmoins malgré de meilleures sensations cela n’a pas déclenché de Super O.
    Je viens de commander l’eupho parce que je pense maintenant être assez expérimenté pour l’essayer (même si c’est paradoxal n’ayant pas connu de super O).
    Enfin pour le ressenti consciemment je ne souhaite qu’une chose c’est perdre le contrôle mais inconsciemment…
    Quand je commence à ressentir beaucoup de plaisir malgré toutes mes tentatives de ne rien changer au niveau de la force des contractions je stagne et il n’y a pas d’emballement et cela retombe au bout d’une quinzaine de secondes.
    J’ai un doute au niveau des contractions : quand je sens du plaisir je bloque les contractions au même niveau (assez bas, c’est là que j’ai le plus de plaisir et de contractions involontaires…).
    Faut- il relâcher régulièrement ou les tenir comme je le fais ?
    Au plaisir de vous lire à nouveau Andranenos.

    #29181

    christoul
    Participant

    Bonjour à tous,
    Une séance jeudi qui m’a fait prendre conscience de quelque chose de nouveau.
    Je m’explique, depuis quelques temps pour bien respecter la phase de relaxation j’empêchais au début mon corps d’enclencher les contractions (très légères).
    Jeudi, j’ai commencé ma respiration en laissant mon corps diriger les contractions. J’ai ressenti un grand plaisir très vite et tout au long de la séance mais comme j’étais très excité je suis passé en mode Super T que je n’ai aucun mal à déclencher.
    Dimanche, alors que je n’avais pas de signe d’impatience de ma prostate, je décidais de faire une séance en ayant pris conscience que je tenais quelque chose en laissant faire mon corps dès le début (sans faire les exercices 15 secondes puis relâchement…).
    Je commençais de la même manière et les contractions involontaires ont été régulières et rythmées. Mais surtout au bout d’un moment et pour la première fois mes genoux ont commencé à vraiment trembler.
    A ce moment là, j’ai essayé d’entretenir ce tremblement important mais qui ne m’amenait pas de plaisir supplémentaire (j’en avais déjà beaucoup) mais sans accentuer la pression laissant toujours mon corps gérer. Les tremblements ont ensuite cessé, j’ai essayé de me tendre ensuite (comme un arc) mais j’ai l’impression que cela me bloque plus qu’autre chose. J’ai décidé de ne pas éterniser la séance et de terminer en Super T. Ce fut le plus grand plaisir depuis que j’ai commencé ma quête et peut- être plus.
    Je n’ai pas donc pas encore connu le Super O mais je sens que j’en suis tout proche.
    Autant avant, je me disais que peut- être mon anatomie ne me permettrait pas de connaître ce plaisir, qu’inconsciemment je voulais peut- être contrôler les choses comme je l’ai toujours fait lors de mes relations sexuelles où je pensais avant tout au plaisir de ma femme; autant maintenant, je sais que je vais connaître ce fameux Super O auquel je cours depuis si longtemps. Ce n’est qu’une question de temps.
    Le début de ma séance à priori est règlé : laisser mon corps faire ce qu’il veut. Puis, il va falloir retrouver ces tremblements et voir ce qu’il faut faire ensuite: laisser faire le corps et peut- être faudra t-il qu’il apprenne de lui- même à gérer ce moment et cela risque de prendre encore un peu de temps ou alors faudra t-il que j’intervienne volontairement pour basculer dans une apothéose que je devine magique. Je verrais.
    Au plaisir de vous lire

    #29182
    bzo
    bzo
    Participant

    Le début de ma séance à priori est règlé : laisser mon corps faire ce qu’il veut.

    eh oui, tu as tout compris là

    Puis, il va falloir retrouver ces tremblements et voir ce qu’il faut faire ensuite: laisser faire le corps et peut- être faudra t-il qu’il apprenne de lui- même à gérer ce moment

    ne t’en fais pas, il se débrouillera très bien,
    juste faudra bien le laisser faire, suivre tous ses dérèglements
    car ce corps qui va jouir de plus en plus,
    va devenir de plus en plus fou,
    de plus en plus fou de bonheur
    et il ne faut pas s’effrayer de tout ce qu’il va faire
    et se laisser entraîner avec confiance

    #29185

    Epicture
    Participant

    Il y a des gens pour qui « faire confiance » ne va pas de soi.

    Il faut passer par une phase d’identification de ce qui empêche de faire confiance.
    Si cette étape est négligée, on traine avec soi des boulets qui nous empêche de nous envoler.
    Ce n’est pas une prise de tête, ce sont des choses très simples à identifier, mais très difficile à accepter.
    Elles font tellement partie de notre quotidien, elles sont tellement sous notre nez qu’on a peine à accepter que cela soit un boulet. D’autant plus que bien souvent on le brandi comme un trophée… ce boulet.
    Mais s’en débarrasser n’a rien à voir avec se débarrasser de choses matérielles. Si on croit que sa belle voiture que l’on brandit comme un trophée, n’est en définitive qu’un boulet parce qu’on a peur de la perdre, de la rayer, de se la faire voler, etc… il ne suffit pas de la vendre et d’en acheter une autre moins chère, surtout si cette nouvelle voiture raisonne comme une victoire contre sa propre cupidité, comme un nouveau trophée.
    Non, ce qu’il faut identifier, c’est ce qu’accompli la possession de cette voiture, comment cette voiture participe à la représentation que j’ai de moi-même ?
    Ne rien posséder n’a aucun sens non plus, on peut désirer posséder de la non possession, c’est toujours un boulet, à la limite pire que le précédent.
    Finalement on s’aperçoit que moins on se représente soi-même, plus on est libre, plus on peut se faire confiance.
    Quand on entre dans le domaine du plaisir, on ne peut être plus personne d’autre que soi, sans pouvoir le définir : ni homme ni femme, ni humain ni animal, ni riche ni pauvre, ni français ni croate, rien d’autre qu’être vivant à la rencontre de ce qui vit en lui. Si l’on pense entrer dans ce domaine avec une identité quelconque, on reste à la porte.
    Attention, je ne dis pas, comme le font certains gourous, qu’il faut abandonner toute identité dans le monde, ce serait absurde et dangereux. Je dis juste que pour entrer dans le domaine du plaisir, il faut laisser à la porte toute représentation de soi-même : ne pas se regarder, ne pas avoir de soi une quelconque image, être dans le vivant, et uniquement dans le vivant. Une fois revenu dans le monde quotidien, libre à nous de nous percevoir comme on l’entend.

    Cela revient à dire en le développant à ma façon : « se laisser entrainer avec confiance »

    Bon cheminement @christoul

    #29187
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour @christoul

    Ton message est un peu contradictoire. Tu dis laisser faire ton corps, et tu dis aussi que tu essaies d’entretenir les tremblements. ce n’est pas laisser faire ton corps. Et en ce qui me concerne, sitôt que j’essaie de contrôler quoi que ce soit, le plaisir s’en va, parce que je ne suis plus concentré sur les sensations, mais sur ce que je cherche à faire. C’est comme ça que je l’analyse.
    Les tremblements et autres convulsions que l’on peut lire ne sont à mon avis que des conséquences, et ne sont absolument pas nécessaires pour atteindre des orgasmes. Ce n’est que mon avis bien sûr.
    .
    .

    J’ai un doute au niveau des contractions : quand je sens du plaisir je bloque les contractions au même niveau (assez bas, c’est là que j’ai le plus de plaisir et de contractions involontaires…).
    Faut- il relâcher régulièrement ou les tenir comme je le fais ?

    Il ne faut rien faire justement. Ne rien bloquer, mais ne rien provoquer. Ton corps et/ ou ton esprit savent très bien, et bien mieux que ton conscient, ce qu’il faut faire. Laisse les faire, laisse les prendre les commandes, ils feront exactement ce qu’il faut faire au moment où il faudra le faire.
    .
    .

    Ce fut le plus grand plaisir depuis que j’ai commencé ma quête et peut- être plus.

    Je suis content pour toi, et ça va aller crescendo. Tu le dis toi même, tu as essayé de te tendre comme un arc, et ça t’a bloqué. Tu vois qu’en laissant faire, tu as connu le plus bel orgasme de ta carrière.
    Laisse faire, laisse complètement faire. Le rythme, l’intensité, les positions, les tremblements…etc seront bien mieux gérés si tu laisses faire ton corps.
    .
    .

    je sais que je vais connaître ce fameux Super O auquel je cours depuis si longtemps. Ce n’est qu’une question de temps.

    C’est une excellente attitude.
    .
    .

    Le début de ma séance à priori est règlé : laisser mon corps faire ce qu’il veut.

    Le début et la suite…. 🙂
    .
    .

    Puis, il va falloir retrouver ces tremblements

    Pour quelles raisons veux tu absolument retrouver ces tremblements dont tu dis qu’ils ne t’emmènent pas de plaisir supplémentaire?
    .
    .

    voir ce qu’il faut faire ensuite

    Rien!!!

    le corps et peut- être faudra t-il qu’il apprenne de lui- même à gérer ce moment

    Il sait déjà le faire.

    faudra t-il que j’intervienne volontairement pour basculer dans une apothéose

    Surtout pas. À mon humble avis bien entendu. Mais si par cas tu tentais quelques trucs, je serais très intéressé de ton retour, en positif comme en négatif.
    Mon expérience me montre aujourd’hui que dès lors que j’entame une action, quelle q’elle soit, cela détourne mon esprit des sensations et c’est contre productif. Mais toutes les expériences sont bonnes à faire pour trouver son propre chemin, sa propre voie.

    Bon cheminement @christoul, je suis persuadé à la lecture des témoignages que tu n’es pas loin du Nirvana. Tiens nous au courant.

    #29193
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Vous nous dites @christoul :

    Pendant ces quatre années, les premières séances ont été un peu décevantes mais je voyais que je progressais au fur et à mesure. Puis j’ai arrêté pendant plusieurs mois par manque de sensations.

    Vous semblez avoir suivi une évolution commune à de nombreux débutants, en particulier celle de @jieffe pour ne pas le citer. Je vous souhaite de faire les mêmes découvertes avec autant de bonheur.

    Mais l’été dernier avec le prograsm junior j’ai non seulement retrouvé des sensations assez fortes mais de plus j’étais capable de déclencher un certain plaisir et un plaisir certain même sans masseur.

    Ce sont de très bons signaux pour la suite…

    Quant au stage, c’était très bien Adam a essayé de m’aider mais c’est difficile dans ses conditions.

    C’est une vraie difficulté. L’expérience de cette forme de plaisir est très intime, se vit pour de nombreux débutants dans un contexte de franchissement de limites. Cette situation est peu propice à une découverte collective. Cela dit pour ceux qui prennent en considération que les autres participants éprouvent les mêmes difficultés et sont venus pour faire la même découverte, c’est l’occasion
    • de bénéficier d’une information qui met le massage prostatique dans un contexte général de bien-être,
    • de bénéficier d’exercices pour découvrir concrètement comment mieux ressentir la vie de son corps dans la région du bas-ventre, du bas du dos et de l’entrejambe,
    • de normaliser sa recherche grâce à la présence des autres participants et des animateurs,
    • et de pratiquer un début de session dans les meilleures conditions techniques, ce qui permet d’engranger une expérience qui sera précieuse dès le retour à domicile.

    même si c’est paradoxal n’ayant pas connu de super O

    Non ! Ce n’est en aucun cas paradoxal. La caractéristique de l’Eupho est d’être un peu plus fin que les autres modèles ce qui a deux conséquences :
    1. il est plus mobile et apporte moins de pression passive,
    2. il demande un meilleur contrôle musculaire pour stimuler la prostate.
    C’est ce dernier point qui conduit à dire que l’Eupho est un modèle pour pratiquants avancés et non le fait qu’il faudrait avoir déjà vécu un super O’ pour en goûter la subtilité.

    Enfin pour le ressenti consciemment je ne souhaite qu’une chose c’est perdre le contrôle mais inconsciemment…

    L’expression « perdre le contrôle » dans son acceptation la plus simple signifie que l’on ne peut plus rien diriger, que l’on ne sait plus où on va. C’est bien ce dont nous parlons dans ce forum ! Vous pouvez perdre le contrôle tout à fait consciemment en lâchant les commandes. C’est à ce point que se situe votre difficulté. C’est à ce point que la notion d’approfondir votre relaxation devient pertinente. Plus vous vous détendez, plus vos muscles conscients se relâchent, plus le plaisir peut s’exprimer.

    J’ai un doute au niveau des contractions : quand je sens du plaisir je bloque les contractions au même niveau (assez bas, c’est là que j’ai le plus de plaisir et de contractions involontaires…).

    Vous comprenez que l’expression « je bloque » me semble une cause de l’affaiblissement de votre plaisir. En bonne logique vous ne devez rien bloquer pendant votre session. Essayer d’accompagner les contractions involontaires avec des contractions volontaires de plus en plus faibles jusqu’à ce que tout soit involontaire.

    Jeudi, j’ai commencé ma respiration en laissant mon corps diriger les contractions. J’ai ressenti un grand plaisir très vite et tout au long de la séance mais comme j’étais très excité je suis passé en mode Super T que je n’ai aucun mal à déclencher.

    C’est génial, dommage qu’il y ait la phase super T’ ! Essayez de séparer vos éjaculations du temps que vous consacrez à vos sessions. Repoussez les super T’ de deux heures si c’est possible.

    j’ai essayé de me tendre ensuite (comme un arc) mais j’ai l’impression que cela me bloque plus qu’autre chose.

    Je suis tout à fait d’accord, ce qui ne vous étonnera pas.

    J’ai décidé de ne pas éterniser la séance et de terminer en Super T. Ce fut le plus grand plaisir depuis que j’ai commencé ma quête et peut- être plus.

    C’est dommage pour le développement de votre sensibilité prostatique, c’est génial pour le développement de votre sensualité.

    Je n’ai pas donc pas encore connu le Super O mais je sens que j’en suis tout proche.

    Je suis très heureux de votre état d’esprit. Mais attention, plus on se rapproche de la récompense suprême, plus on l’attend. Il ne faut jamais rien attendre de vos sessions, encore moins maintenant que lors de vos débuts.

    je sais que je vais connaître ce fameux Super O auquel je cours depuis si longtemps. Ce n’est qu’une question de temps.

    Plus vous serez confiant et patient, moins vous attendrez le « résultat », plus vite vous entrerez dans le paradis de la jouissance prostatique. Et quand cela se produira vous comprendrez à quel point le titre de votre fil de discussion est profondément vrai. Votre cheminement a bien commencé mais il est sans fin.
    @epicture est un sage. @jieffe en est un autre.
    Bon cheminement @christoul.

    #29202
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    J’ai décidé de ne pas éterniser la séance et de terminer en Super T. Ce fut le plus grand plaisir depuis que j’ai commencé ma quête et peut- être plus.

    Je me rends compte que l’on peut interprété cette phrase de deux manières différentes:
    – la séance à été celle qui t’a apporté le plus grand plaisir que tu aies connu jusqu’à maintenant
    – le super T a été celui qui t’a apporté le plus grand plaisir que tu aies connu jusqu’à maintenant.

    Je l’ai compris avec la première signification, visiblement @andraneros l’a compris avec la seconde signification.

    Merci pour le qualificatif @andraneros, même si ce n’est pas l’opinion que j’ai de moi 🙂

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 mois et 1 semaine par Jieffe Jieffe.
    #29213
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    @jieffe nous dit :

    Je me rends compte que l’on peut interpréter cette phrase de deux manières différentes:
    – la séance à été celle qui t’a apporté le plus grand plaisir que tu aies connu jusqu’à maintenant
    – le super T a été celui qui t’a apporté le plus grand plaisir que tu aies connu jusqu’à maintenant.

    @jieffe mon tempérament me fait spontanément voir le verre à moitié vide. Tu as raison. Cela dit, la conclusion que j’en tire n’en est pas modifiée. En phase initiale du cheminement il est préférable, à mon avis, de séparer la stimulation du pénis et l’éjaculation de la session de massage prostatique.
    Alors @christoul quelle analyse correspond à votre pensée ?
    Bon cheminement @christoul.

    #29214
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    @andraneros

    Et moi plutôt le verre à moitié plein… 🙂 (bon, c’est pas toujours vrai, mais quand même..)
    C’est un principe que j’ai toujours respecté, même si comme je l’ai écrit j’ai pu stimuler mon pubis ou mon périnée, mais jamais directement mon sexe.

    #29215
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    En paraphrasant Thierry Ardisson < < Périnée n'est pas tricher >>. Bon cheminement @jieffe.

    #29255

    christoul
    Participant

    Pour répondre à Andraneros et à Jieffe les deux mon capitaine.
    En ce qui concerne le stage, j’attendais un déclic, un truc que je ne faisais pas bien mais cela n’a pas été le cas. Ce n’est pas grave, il fallait que j’essaie. En fait, je m’aperçois que j’étais trop avancé par rapport aux autres participants.
    Cela pourrait être intéressant d’organiser un stage avec des gens comme moi qui ont plusieurs années de pratique mais qui n’arrivent toujours pas à accéder au Super O pour aller plus profondément dans l’analyse si j’ose dire.
    Pour répondre au niveau « de bloquer les contractions », je voulais dire comme c’est indiqué dans le traité d’aneros que je fais des petites contractions et que j’essaie de les maintenir au même niveau d’intensité pour déclencher ensuite les contractions involontaires.
    Quant à « j’ai essayé de me tendre ensuite (comme un arc) mais j’ai l’impression que cela me bloque plus qu’autre chose ».
    En fait, j »ai essayé de faire comme dans le traité d’aneros : « lorsque l’orgasme arrive dans cette position, je mets ensuite les pieds à plat en pliant mes jambes et tout en soulevant légèrement mes fesses, il suffit alors de pousser un peu plus sur les jambes pour amplifier encore les effets de l’orgasme ».

    Après ma fameuse séance de samedi (et pas dimanche) j’ai de nouveau pratiqué (en suivant les conseils de Jieffe) dimanche, mardi et mercredi avec des sensations en nette diminution. Le corps contrairement aux deux précédentes sessions n’a pas pris les commandes et j’ai dû moi- même effectuer des petites contractions (sinon je n’ai beaucoup de sensations) qui ont entraîné quelques contractions involontaires mais cela n’était pas comparable avec les deux précédentes sessions. En fait, je suis revenu à la « normale ». Moi qui croyait avoir passé un cap…
    Mercredi, j’ai essayé l’eupho avec des sensations intéressantes mais sans plus (mieux que l’hélix mais moins que le junior). J’ai dormi avec mais il ne m’a pas réveillé.
    Les deux dernières séances n’ont pas été terminé en super T pour suivre les conseils d’Andraneros.
    Voilà j’avais l’impression de tenir les débuts de séance mais l’étincelle est repartie. Je continue quoiqu’il arrive.
    Au plaisir de vous lire encore.

    Ps: Comment faites- vous pour reprendre des phrases déjà écrites et les mettre en surbrillance ?

    #29259
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Bonsoir @christoul.
    Réponse à votre dernière question:
    Copier et coller le texte choisi, le sélectionner en surbrillance bleue, cliquer sur le bouton « b-quote » (noir sur fond bleu) placé audessus de la fenêtre de saisie. C’est fait, les balises sont placées et la commande isole le texte en plaçant deux lignes vides avant et après.

    J’avais mal compris ce que j’avais lu. Vos explications me remettent dans le bon chemin. Je reviendrai un plus tard pour commenter votre dernier message.

    Bon cheminement @christoul.

    #29261
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Christoul

    les deux mon capitaine.

    Et bien j’aurais tendance à dire que c’est plutôt positif, même si visiblement le super T n’est pas souhaitable en période de recherche. Nous resterons sur la séance qui t’a apporté le plus grand plaisir, et qui est le témoignage que les petites améliorations que tu as faîtes dans ta pratique sont efficientes. Il te faut continuer dans cette voie, la creuser, l’approfondir. Peut-être seras tu obligé de rebrousser chemin, peut-être pas.

    En ce qui concerne le stage, j’attendais un déclic,…je m’aperçois que j’étais trop avancé

    Oui, je pense qu’à ton stade, il n’y a plus que toi qui peut quelque chose pour toi. Tu as la technique, la méthode, tout se passe aujourd’hui dans ta tête, et il n’y a que toi qui peut faire sauter le verrou.

    Pour répondre au niveau « de bloquer les contractions », je voulais dire comme c’est indiqué dans le traité d’aneros que je fais des petites contractions et que j’essaie de les maintenir au même niveau d’intensité pour déclencher ensuite les contractions involontaires.
    Quant à « j’ai essayé de me tendre ensuite (comme un arc) mais j’ai l’impression que cela me bloque plus qu’autre chose ».
    En fait, j »ai essayé de faire comme dans le traité d’aneros : « lorsque l’orgasme arrive dans cette position, je mets ensuite les pieds à plat en pliant mes jambes et tout en soulevant légèrement mes fesses, il suffit alors de pousser un peu plus sur les jambes pour amplifier encore les effets de l’orgasme ».

    Le traité d’Aneros est un excellent manuel, mais il représente à mes yeux dans un premier temps un guide pour débuter, et il souligne les étapes auxquelles nous pouvons nous attendre. Ensuite, il faut un peu l’oublier pour créer sa propre méthode, celle qui nous correspond. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas essayer ce qui y est écrit, mais qu’il faut aussi s’écouter. Ce n’est pas parce que cette méthode que j’ai également lue, de se tendre comme un arc, fonctionne avec tout le monde. Elle fonctionne pour Adam, tu peux l’essayer, y revenir de temps en temps, mais ce n’est pas une méthode universelle. Enfin, c’est comme ça que je le vois. Si Adam passe par ici, il nous dira ce qu’il en est vraiment. Je crois avoir essayé une fois ou deux, mais elle ne m’a rien apporté de mieux. IL faudrait que je retente, mais pour tout dire, je ne la sens pas vraiment… Mais pourquoi pas.

    Voilà j’avais l’impression de tenir les débuts de séance mais l’étincelle est repartie.

    Alors comment je vois et vis les choses: imagine un escalier, sur cet escalier sont posés des pierres dirons nous. Ces pierres représentent tes sessions, l’escalier ton cheminement. Plus les pierres sont posées haut sur l’escalier, plus la session a été intense. Sur l’une des marches est posée une pierre, sur celles immédiatement en dessous 3 – 4 pierres, sur celles encore en dessous 7 – 8 pierres (nous nous arrêterons là). Quand tu fais une séance, tu choisis une pierre, mais tu ne sais pas laquelle. Un petit peu comme un tirage au sort. Lorsque tu choisis la pierre qui se trouve sur la marche la plus haute, il arrive que tu parviennes à la hisser sur la marche immédiatement au dessus. Tu viens de faire la meilleure séance jusqu’à maintenant. Automatiquement alors les pierres suivantes vont suivre, et monter elles aussi une marche supplémentaire. Tu comprends ce que je veux dire avec mon explication fumeuse??? 🙂
    Mais tu ne peux pas faire monter le train par l’arrière, tu le tires toujours.
    Statistiquement, tu as plus de chance de tirer l’une des 7 – 8 pierres que la première, et même qu’une des 3 – 4. Ce qui donne l’impression de stagner quelque fois. Mais il faut continuer à tirer au sort, la première pierre sortira bien tôt ou tard du chapeau. C’est un peu la pierre joker, la seule qui peut monter, et entrainer avec elles toutes les autres.
    Ce qui est positif dans l’histoire, c’est que lorsque tu l’as faîte monter, comme ça a été ton cas dernièrement, et que par conséquent tu as fait monter les autres, et bien quand tu tires l’une des pierres les plus basses de l’escalier, elles t’apportent plus de satisfaction et plus de plaisir qu’elles ne t’en apportaient avant que tu ne fasses monter la première pierre.
    C’est ainsi que quand on débute, on parvient à faire une séance qui nous procure du plaisir, la première pierre monte la première marche, mais les autres restent au pied de l’escalier. S’ensuit donc toutes une série de séance pendant lesquelles on ne ressent rien. Une fois que l’on est parvenu à faire franchir plusieurs marches à la première pierre, il n’y a plus de séance totalement négatives.
    Tu le dis toi même

    avec des sensations en nette diminution

    mais des sensations tout de même.
    Après, les séances avec des sensations en nette diminution ne sont pas négatives, elles renforcent ta technique, l’éveil de ta prostate, des nerfs autour, de ton cerveau à reconnaître ces nouvelles sensations. Tu peux en profiter pour travailler ton lâcher prise…etc.
    Et puis tu viens de découvrir une nouvelle façon de pratiquer, qui t’a mené à ta meilleure session. Il ne faut pas croire que parce que tu as réussi une fois, tu vas réussir à chaque fois. Cela viendra avec le temps et la pratique. Mais même quand tu seras capable de reproduire ce que tu as connu plus fréquemment, voire très régulièrement, tu connaitras des séances moins intenses. Tu auras toujours plus de chance de tirer les pierres qui sont sur la plus basse marche, mais cette marche sera plus élevée que la marche sur laquelle se situe ta plus haute pierre aujourd’hui.
    J’en suis là aujourd’hui, et ça prend de plus en plus sens. Je traduis en image ce que j’ai pu lire ici dans les témoignages des pratiquants, et surtout ce qu’Andraneros s’évertue à dire très régulièrement. Je le laisse confirmer ou infirmer que j’ai bien compris son message.

    Je suis convaincu que tu tiens bien les débuts de séance, et que l’étincelle n’est pas repartie. Elle va revenir, plus imposante et plus brillante qu’avant.

    Bon cheminement Christoul, tu me sembles être sur la bonne voie, et ce que tu décris et tout à fait normal. Nous l’avons vécu ou le vivons tous.
    Persévérance, patiente et confiance doivent être tes leitmotive.

    #29271
    Andraneros
    Andraneros
    Admin bbPress

    Hé bien @christoul après la réponse de @jieffe je n’ai pas grand-chose à ajouter. C’est parfait.
    Vous êtes clairement sur le bon chemin. J’ajoute que dans votre situation il est très important de ne rien attendre de chaque session, de la vivre dans l’instant, dans ce qu’elle vous apporte même si ce n’est pas ce que vous espérez.

    Vous nous dites :

    Cela pourrait être intéressant d’organiser un stage avec des gens comme moi qui ont plusieurs années de pratique mais qui n’arrivent toujours pas à accéder au Super O pour aller plus profondément dans l’analyse si j’ose dire.

    En d’autres termes vous souhaiteriez un stage de révision et d’approfondissement. En attendant j’espère que votre participation au forum vous apportera ce qui vous manque. Posez vos questions, lisez nos réponses et n’hésitez pas à lire les autres sujets qui peuvent aussi vous fournir des indications précieuses.

    Bon cheminement @christoul.

    #29298

    christoul
    Participant

    Bonjour à tous,
    Nouvelles séances vendredi et samedi avec des sensations à peu près équivalentes à « la normale ».
    Je démarre beaucoup moins vite que la fameuse séance du samedi. Les sensations arrivent avec une « inflammation » de la région génitale, parfois des frissons, des tremblements très légers, des contractions involontaires de manière discontinue et jamais aussi rythmées et involontaires que le « samedi ».
    En fait, je revis ce que je vivais déjà depuis 1 an avec des sensations agréables, parfois un peu plus intenses mais sans érection très fortes comme j’ai toujours quand les sensations sont très fortes.
    « L’entraînement » ne donne pas de meilleurs résultats et je pense que je vais essayer d’espacer mes séances de 3 jours au moins. Pourtant, je sens souvent ma prostate « pulser » c’est pour cela que j’ai fait une séance dimanche (alors que j’avais décidé de la laisser au repos). Quand je la sens pulser je me dis qu’elle m’appelle et que c’est le bon moment pour une séance mais après plusieurs tentatives dans ce cas j’ai l’impression que c’est le contraire.
    Au plaisir de vous lire

    #29300
    Jieffe
    Jieffe
    Participant

    Bonjour Christoul,

    « L’entraînement » ne donne pas de meilleurs résultats

    Peut-être faut il persévérer encore un peu mais….

    je pense que je vais essayer d’espacer mes séances de 3 jours au moins

    …j’ai tendance à penser que rien ne fonctionnera mieux que de faire les choses comme tu les sens.

    N’attends tu pas trop de tes séances depuis celle de Samedi? Dirais tu qu’inconsciemment tu débutes tes sessions en espérant revivre ce que tu as connu lors de ta sessions de Samedi?

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 29)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.