#29261
JieffeJieffe
Participant

Christoul

les deux mon capitaine.

Et bien j’aurais tendance à dire que c’est plutôt positif, même si visiblement le super T n’est pas souhaitable en période de recherche. Nous resterons sur la séance qui t’a apporté le plus grand plaisir, et qui est le témoignage que les petites améliorations que tu as faîtes dans ta pratique sont efficientes. Il te faut continuer dans cette voie, la creuser, l’approfondir. Peut-être seras tu obligé de rebrousser chemin, peut-être pas.

En ce qui concerne le stage, j’attendais un déclic,…je m’aperçois que j’étais trop avancé

Oui, je pense qu’à ton stade, il n’y a plus que toi qui peut quelque chose pour toi. Tu as la technique, la méthode, tout se passe aujourd’hui dans ta tête, et il n’y a que toi qui peut faire sauter le verrou.

Pour répondre au niveau « de bloquer les contractions », je voulais dire comme c’est indiqué dans le traité d’aneros que je fais des petites contractions et que j’essaie de les maintenir au même niveau d’intensité pour déclencher ensuite les contractions involontaires.
Quant à « j’ai essayé de me tendre ensuite (comme un arc) mais j’ai l’impression que cela me bloque plus qu’autre chose ».
En fait, j »ai essayé de faire comme dans le traité d’aneros : « lorsque l’orgasme arrive dans cette position, je mets ensuite les pieds à plat en pliant mes jambes et tout en soulevant légèrement mes fesses, il suffit alors de pousser un peu plus sur les jambes pour amplifier encore les effets de l’orgasme ».

Le traité d’Aneros est un excellent manuel, mais il représente à mes yeux dans un premier temps un guide pour débuter, et il souligne les étapes auxquelles nous pouvons nous attendre. Ensuite, il faut un peu l’oublier pour créer sa propre méthode, celle qui nous correspond. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas essayer ce qui y est écrit, mais qu’il faut aussi s’écouter. Ce n’est pas parce que cette méthode que j’ai également lue, de se tendre comme un arc, fonctionne avec tout le monde. Elle fonctionne pour Adam, tu peux l’essayer, y revenir de temps en temps, mais ce n’est pas une méthode universelle. Enfin, c’est comme ça que je le vois. Si Adam passe par ici, il nous dira ce qu’il en est vraiment. Je crois avoir essayé une fois ou deux, mais elle ne m’a rien apporté de mieux. IL faudrait que je retente, mais pour tout dire, je ne la sens pas vraiment… Mais pourquoi pas.

Voilà j’avais l’impression de tenir les débuts de séance mais l’étincelle est repartie.

Alors comment je vois et vis les choses: imagine un escalier, sur cet escalier sont posés des pierres dirons nous. Ces pierres représentent tes sessions, l’escalier ton cheminement. Plus les pierres sont posées haut sur l’escalier, plus la session a été intense. Sur l’une des marches est posée une pierre, sur celles immédiatement en dessous 3 – 4 pierres, sur celles encore en dessous 7 – 8 pierres (nous nous arrêterons là). Quand tu fais une séance, tu choisis une pierre, mais tu ne sais pas laquelle. Un petit peu comme un tirage au sort. Lorsque tu choisis la pierre qui se trouve sur la marche la plus haute, il arrive que tu parviennes à la hisser sur la marche immédiatement au dessus. Tu viens de faire la meilleure séance jusqu’à maintenant. Automatiquement alors les pierres suivantes vont suivre, et monter elles aussi une marche supplémentaire. Tu comprends ce que je veux dire avec mon explication fumeuse??? 🙂
Mais tu ne peux pas faire monter le train par l’arrière, tu le tires toujours.
Statistiquement, tu as plus de chance de tirer l’une des 7 – 8 pierres que la première, et même qu’une des 3 – 4. Ce qui donne l’impression de stagner quelque fois. Mais il faut continuer à tirer au sort, la première pierre sortira bien tôt ou tard du chapeau. C’est un peu la pierre joker, la seule qui peut monter, et entrainer avec elles toutes les autres.
Ce qui est positif dans l’histoire, c’est que lorsque tu l’as faîte monter, comme ça a été ton cas dernièrement, et que par conséquent tu as fait monter les autres, et bien quand tu tires l’une des pierres les plus basses de l’escalier, elles t’apportent plus de satisfaction et plus de plaisir qu’elles ne t’en apportaient avant que tu ne fasses monter la première pierre.
C’est ainsi que quand on débute, on parvient à faire une séance qui nous procure du plaisir, la première pierre monte la première marche, mais les autres restent au pied de l’escalier. S’ensuit donc toutes une série de séance pendant lesquelles on ne ressent rien. Une fois que l’on est parvenu à faire franchir plusieurs marches à la première pierre, il n’y a plus de séance totalement négatives.
Tu le dis toi même

avec des sensations en nette diminution

mais des sensations tout de même.
Après, les séances avec des sensations en nette diminution ne sont pas négatives, elles renforcent ta technique, l’éveil de ta prostate, des nerfs autour, de ton cerveau à reconnaître ces nouvelles sensations. Tu peux en profiter pour travailler ton lâcher prise…etc.
Et puis tu viens de découvrir une nouvelle façon de pratiquer, qui t’a mené à ta meilleure session. Il ne faut pas croire que parce que tu as réussi une fois, tu vas réussir à chaque fois. Cela viendra avec le temps et la pratique. Mais même quand tu seras capable de reproduire ce que tu as connu plus fréquemment, voire très régulièrement, tu connaitras des séances moins intenses. Tu auras toujours plus de chance de tirer les pierres qui sont sur la plus basse marche, mais cette marche sera plus élevée que la marche sur laquelle se situe ta plus haute pierre aujourd’hui.
J’en suis là aujourd’hui, et ça prend de plus en plus sens. Je traduis en image ce que j’ai pu lire ici dans les témoignages des pratiquants, et surtout ce qu’Andraneros s’évertue à dire très régulièrement. Je le laisse confirmer ou infirmer que j’ai bien compris son message.

Je suis convaincu que tu tiens bien les débuts de séance, et que l’étincelle n’est pas repartie. Elle va revenir, plus imposante et plus brillante qu’avant.

Bon cheminement Christoul, tu me sembles être sur la bonne voie, et ce que tu décris et tout à fait normal. Nous l’avons vécu ou le vivons tous.
Persévérance, patiente et confiance doivent être tes leitmotive.