#29262
JieffeJieffe
Participant

Bonjour à vous deux,

bzo

emporté par mon enthousiasme, je mets sans doute trop l’accent sur certains aspects de ma pratique
qui me sont spécifiques et que je privilégie
et il en découle que mes réponses ne sont sans doute pas toujours aussi utiles, aussi pertinentes
que je le voudrais,
même sans doute ils peuvent entraîner de la confusion,
de l’inquiétude face à certains excès que je décris
je m’en excuse

Je ne suis pas d’accord. Je pense qu’il est important que chacun s’exprime de la façon qu’il le souhaite, et surtout avec le contenu qu’il souhaite. Tes écrits, comme ceux de tous les autres, reflètent ce que nous ressentons, la façon dont nous vivons notre découverte, ce que nous y découvrons. C’est important d’une part pour nous, de savoir que telle ou telle chose est possible, mais également pour les lecteurs, les débutants qui peuvent se reconnaître dans ce que tu décris. S’ils ne le lisent pas ailleurs, ils peuvent penser qu’ils font fausse route, alors que ce n’est pas le cas.
D’autre part, cela montre la richesse de la diversité de cette pratique, qui ne nous mène pas tous au même endroit. Et je trouve ça formidable.
En ce qui me concerne, je ne saurais que t’encourager à continuer.

tu as été prolifique,
… dans ton dernier message pour nous la décrire,
hé, hé,
tu comprends maintenant pourquoi j’accouche toujours de dizaines de lignes….
je me demande ce que tu nous diras quand tu auras le temps d’écrire ton message dans de bonnes conditions

En effet, j’étais pressé, et je ne me suis pas rendu compte que j’écrivais un roman. Je n’ai pas eu non plus le temps de me relire…. 🙂

d’abord bravo, bravo

Merci.

tu es en effet tout prêt du stade des super O

J’ai vraiment l’impression de m’en approcher de très près. IL me semble sentir son souffle dans ces moments là. J’ai déjà eu cette impression, mais elle s’est faîte plus présente encore lors de cette séance.

tu parviens à passer d’orgasme en orgasme à un rythme tel
qu’ils paraissent réunis en une seule et longue jouissance…
le deuxième te prend avant que le premier ait fini de te redescendre, le troisième de même

Oui, avec le recul s’est un peu ça. Je ne croyais vivre qu’un seul orgasme, mais je pense que vous avez raison. L’intensité chutait, mais si peu et le suivant était si proche que j’ai eu l’impression qu’ils ne faisaient qu’un!

faudra juste ne pas être décontenancé par la hauteur de la vague qui va arriver,

Je l’ai vu cette vague, je l’ai vue.

Andraneros

Quel bonheur de lire ce message

Merci 🙂

A mon avis l’expression « j’ai assisté » trahit ce qui te manque pour aller beaucoup plus loin

C’est possible. Un lapsus révélateur, c’est comme ça que l’on nomme ce type de phrase. Et pourtant je suis persuadé d’être l’acteur, de le vivre pleinement, de m’y abandonner totalement, sans crainte… Mais tu dois avoir raison, il doit y avoir quelque chose qu’il me faut déterminer, inconscient, qui fait que je n’en suis que spectateur, et que je ne m’y jette pas complètement.
Je l’ai déjà écrit, je pense bien qu’il y a quelque chose de cet ordre là, mais je ne sais pas quoi. La réponse viendra peut-être avec le temps. Cela ne veut pas dire que je ne vais pas y réfléchir.

La vocalisation de ton plaisir est un vrai problème

Et bien je ne sais pas vraiment. Ce que je sais, comme je l’ai écrit, c’est que ma gorge est extrêmement contractée, et je pense qu’elle est si contractée pour ne pas laisser échapper les sons. Je n’ai jamais ressenti les énergies qui circulent dont certains parlent, et chères à certaines pratiques zen, mais j’ai l’impression dans ces moments là qu’une énergie est bloquée dans ma gorge et ne peut pas monter jusqu’à mon cerveau. C’est comme ça que je me représente le phénomène.
J’ai pu faire une séance ou deux seul, mais à l’époque elles n’ont pas été grandioses, et n’ont pas déclenché le phénomène. Je les avais faîtes d’ailleurs presque uniquement dans ce but. Je retenterai dès que possible.

Merci Andraneros pour cette rétrospective, que je voulais faire mais n’en ai pas eu le courage.
Je sais que j’ai déjà décrit des séances comme étant les meilleures jusqu’à présent, et je sais aussi que je l’écrirai de nouveau 🙂

Ajoute à ces dates celles de tes sessions moyennes qui deviennent de plus en plus intenses et tu as la démonstration de ta fantastique nouvelle aptitude à jouir

Oui, j’en suis de plus en plus convaincu, et ce sentiment est de plus en plus concret. Je reprends ci dessous un texte que je viens d’écrire et qui traduit bien la façon dont je vois ma progression aujourd’hui:

Alors comment je vois et vis les choses: imagine un escalier, sur cet escalier sont posés des pierres dirons nous. Ces pierres représentent tes sessions, l’escalier ton cheminement. Plus les pierres sont posées haut sur l’escalier, plus la session a été intense. Sur l’une des marches est posée une pierre, sur celles immédiatement en dessous 3 – 4 pierres, sur celles encore en dessous 7 – 8 pierres (nous nous arrêterons là). Quand tu fais une séance, tu choisis une pierre, mais tu ne sais pas laquelle. Un petit peu comme un tirage au sort. Lorsque tu choisis la pierre qui se trouve sur la marche la plus haute, il arrive que tu parviennes à la hisser sur la marche immédiatement au dessus. Tu viens de faire la meilleure séance jusqu’à maintenant. Automatiquement alors les pierres suivantes vont suivre, et monter elles aussi une marche supplémentaire. Tu comprends ce que je veux dire avec mon explication fumeuse??? 🙂
Mais tu ne peux pas faire monter le train par l’arrière, tu le tires toujours.
Statistiquement, tu as plus de chance de tirer l’une des 7 – 8 pierres que la première, et même qu’une des 3 – 4. Ce qui donne l’impression de stagner quelque fois. Mais il faut continuer à tirer au sort, la première pierre sortira bien tôt ou tard du chapeau. C’est un peu la pierre joker, la seule qui peut monter, et entrainer avec elles toutes les autres.
Ce qui est positif dans l’histoire, c’est que lorsque tu l’as faîte monter, comme ça a été ton cas dernièrement, et que par conséquent tu as fait monter les autres, et bien quand tu tires l’une des pierres les plus basses de l’escalier, elles t’apportent plus de satisfaction et plus de plaisir qu’elles ne t’en apportaient avant que tu ne fasses monter la première pierre.
C’est ainsi que quand on débute, on parvient à faire une séance qui nous procure du plaisir, la première pierre monte la première marche, mais les autres restent au pied de l’escalier. S’ensuit donc toutes une série de séance pendant lesquelles on ne ressent rien. Une fois que l’on est parvenu à faire franchir plusieurs marches à la première pierre, il n’y a plus de séance totalement négatives.

Tu fais définitivement partie du club

Merci Andraneros, je vais recevoir une carte? Blague à part, je me sens de plus en plus confiant. Étant prudent de nature, j’espère ne pas regretter ce que je viens d’écrire.

Merci encore à tous les deux pour cet accompagnement et ces encouragements qui me font toujours du bien.

Je vous souhaite tout plein de bonnes choses.