#29413
JieffeJieffe
Participant

Mon très cher bzo, le boxeur n’a pas gagné les championnats du monde. Ko technique au 3 ème round.
Ko de chez Ko.

Le combat n’aura pas duré plus d’une demi heure. Les 5, 10 ou la dernière minute, je ne saurais dire ont été explosives, violentes. Acculé dans les cordes, j’ai pris coup sur coup pour terminer ko au sol. Je ne pouvais même plus articulé (il m’arrive de me parler tout seul 😀 ). Je vous jure que c’est vrai, je ne pouvais même plus articuler.
Après avoir rassemblé un peu de forces, j’ai réussi à me lever pour aller aux toilettes, me suis recouché et ai tenté de refaire partir la machine. Elle est repartie, mais je n’avais plus aucune énergie, plus aucune. Vidé, lessivé, rincé. J’ai décidé d’arrêter là.

Quel combat mes amis, quel combat.

Ce qu’il s’est passé: je ne sais pas si c’est une cause de ce ko, mais j’ai essayé quelque chose hier soir. Même si le fait de pouvoir m’exprimer aujourd’hui m’a pas mal libéré, il reste clairement un goulet d’étranglement dans ma gorge. Aphone pas vraiment, mais ça fair deux jours que j’ai la voix éraillée. Je ne sais plus si c’est avant ou après le soin du palais mou, mais j’ai essayé de libérer cette énergie, de la visualiser, de la canaliser pour l’accompagner jusqu’au sommet de mon crâne. Le but était de la libérer, de la faire circuler. En fait, comme je l’ai dit, je suis un peu éloigné de cette idée d’énergie. Je ne sais pas comment ça fonctionne, je ne sais pas comment elle se manifeste, je ne sais pas quels effets elle produit ni comment on la ressent. Je vais d’ailleurs me pencher sérieusement sur la question. Le véritable but de cet essai était de dénouer ce goulet d’étranglement, qui se dénoue un peu grâce à la technique du palais mou, grâce à la vocalisation, mais il reste un passage trop étroit pour le débit qui doit y passer.
Bref, c’est suite à cet épisode que j’ai été ko.
Conséquence de la fatigue? Conséquence de cette énergie que j’ai finalement réussi à libérer? Conséquence d’un orgasme inter planétaire????
Aucune idée.

Quoi qu’il en soit, j’ai été bien hier toute la journée, et aujourd’hui je flotte. Je suis un peu fatigué, mais je me sens tellement bien que je flotte. Je viens de parcourir une partie des couloirs de l’établissement dans lequel je travaille, et j’ai l’impression que mon corps flotte entre deux eaux. Bien sûr je sens bien que ce sont mes jambes qui me portent, mes pieds que je sens bien au sol, mais on dirait qu’une partie de moi, disons le centre, ce qui est souvent défini comme le plexus, flotte comme ça dans l’espace. Ça y est, je nous fais une crise mystique… 🙂
Délicieuse sensation.
Je ne sais pas si ça va durer, mais c’est très agréable, c’est même absolument génial.
Et puis je suis bien avec les gens, ceux que je croise, ceux à qui je parle… je suis dans un état de félicité totale.
L’avenir dira si ces sensations sont la conséquence de la fatigue, d’un état momentané dans lequel je me trouve, ou de je ne sais quoi d’autre, mais si ça pouvait perdurer ad vitam aeternam, je signe tout de suite.

Je pensais faire une pause ce soir, je n’en suis plus tout à fait certain maintenant….

Je vous souhaite à tous un excellent cheminement.