#29620
bzobzo
Participant

trois délicieuses micro-séances à midi dans la petite salle de gym
où il n’y a jamais que moi pratiquement,
sur mon tapis de yoga je me suis donné du plaisir, beaucoup, beaucoup de plaisir

avec toute ma technique qui est devenue tellement riche, telle variée,
en quelques secondes, je suis déjà délirant de plaisir,
mes deux pôles, masculin et féminin, activés en même temps,
s’attirent, se cherchent, se repoussent, entremêlent, se démêlent,
ce qui est sûr, c’est que cela fait des étincelles partout dans mon corps,
des vagues d’étincelles, des nuages d’étincelles, des tourbillons d’étincelles,
des tsunami d’étincelles, des tempêtes d’étincelles

le sacré et le sexe, je comprends qu’on les accole,
vraiment de plus en plus avec ce que je ressens, les états de transe que j’atteins,
il y a là une proximité, dans l’absolu ils se rencontrent,
dans le firmament ils se rejoignent

ce soir, fais une petite séance très intéressante,
toute cette richesse de façons de procédés de gestes, d’actions diverses,
j’ai décidé d’essayer de tester ce que cela donne
si je compartimente un peu

assez rapidement j’ai déjà pu mettre au point deux protocoles,
deux façons précises de procéder qui semblent très puissantes et consistantes,
je suis très très excité,
il s’agit de voir si c’est plus intéressant de pratiquer comme je l’ai fais hier,
de façon anarchique, en laissant le corps faire tout ce qu’il a envie,
mélangeant toute ma panoplie de techniques que j’ai mises au point

ou bien s’il est plus intéressant donc de compartimenter,
d’essayer de mettre au point des façons plus spécifiques de procéder,
alors mes séances seraient constitués de séquences
où je procéderais pendant quelques minutes avec une de ces façons spécifiques puis une autre,
ainsi de suite

les deux premiers protocoles mis au point,
tous les deux ont comme caractéristiques de ne jamais toucher mes parties génitales avec les mains:

la première façon,
je ne touche pas non plus à mon anus-pussy, les mains caressent tout le reste du corps,
le bas de celui-ci bouge beaucoup, pas forcément vite mais presque toujours en mouvement à partir des cuisses
qui pour ainsi-dire, deviennent le principal interlocuteur de ma prostate,
je bascule de gauche à droite en pressant les cuisses, les frottant l’un contre l’autre,
les repliant vers mon tronc,
mettant en mouvement aussi tout mon bassin
et puis malaxant, pressant, frottant quasi sans cesse mes parties génitales
et puis bien sûr toujours les contractions, indispensables pour activer ma prostate

le plaisir obtenu ainsi est riche, consistant, des coloris, des nuances bien spécifiques,
il y a moyen de rester ainsi très longtemps, le plaisir arrive, est là directement,
monte en intensité, belle progression, irrésistible progressivité,
il y a moyen d’obtenir vraiment beaucoup de variations,
les cuisses et les mains sont en vedettes

la deuxième façon mise au point,
la main droite est presque constamment occupé avec mon pussy,
jouant à l’entrée, effleurant la raie ou plus enfoncés, selon les moments
et puis mes parties génitales sont tuckées,
pour reprendre l’expression de notre chère @envole, mais où est-elle?
nous aurait-elle lâchés?
donc mes parties génitales derrière mes cuisses prisonnières consentantes,
mis en pression ainsi constamment

je bouge beaucoup moins dans cette façon de faire,
les parties génitales constamment sous pression,
il me suffit de faire les contractions et de laisser ma main droite jouer avec mon pussy,
à part cela quelques lents mouvements de liane lascive dans le bassin et le tronc,
et c’est bon je suis occupé, je suis délirant de plaisir là aussi très rapidement,
là aussi des colorations tellement spécifiques du plaisir,
tellement différentes de la manière que j’ai décrite juste avant

ici en vedette la main droite avec mon pussy,
les contractions se synchronisant fortement avec tout le mouvement de liane langoureuse
qui berce mon bassin et mes genoux qui viennent constamment presser mes parties génitales

je vais me regarder une petite série en me faisant un second thé
et plus tard je retournerai au lit
pour essayer de mettre au point un ou deux protocoles
mais avec les mains cette fois-ci activant mon pôle masculin,
cela va pas être bien difficile,
la manière dont j’ai pratiqué pendant plusieurs jours
où la main droite était constamment à malaxer, à frotter, à presser mes parties génitales,
la main droite à son travail habituel autour de mes seins,
constitue déjà en soi une façon

il est probable que je vais essayer quelque chose du même genre
que les deux façons avec les cuisses que j’ai mises au point,
une avec la main s’occupant presque tout le temps de mon pussy,
donc la main gauche s’occuperait de mes parties génitales,
tout en effleurements, en pressions autour
mais s’interdisant de toucher explicitement

et puis une seconde manière touchant tout le temps explicitement
mais ne touchant par contre pas du tout mon anus-pussy,
on va tester cela tout à l’heure ce que cela donne

si ces deux manières s’avèrent aussi intéressantes que les deux que j’ai déjà mises au point,
cela me ferait quatre manières de pratiquer en aneroless
que j’alternerai en séquences plus ou moins longues durant mes séances,
vais voir si c’est plus intéressant ainsi
plutôt que de laisser entièrement champs libre à mon corps,
comparer en tout cas,
rien n’empêche d’avoir des séances en improvisation complète
où je laisse libre cours à mon corps
et d’autres séances où j’alterne des séquences ainsi avec ces quatre manières de procéder
que j’ai décrites plus haut