#29917
JieffeJieffe
Participant

Bonjour,

Oui, alors voilà, très beau voyage hier soir.
Une des nouveautés principales est que j’ai essayé de faire circuler l’énergie très tôt, alors qu’auparavant, je n’essayais de la faire circuler qu’une fois que je la sentais monter. Concrètement, ça ressemble à des gémissements de femmes lorsqu’elles commencent à être envahies par le plaisir, avec la respiration qui va avec, vous voyez ce que je veux dire? Une respiration courte et énergique. Et bien je dirais que l’énergie circule mieux de cette façon, et du coup monte plus haut, accompagnée par le plaisir.
Je dois paraître un peu mono-maniaque avec cette histoire d’énergie, mais c’est vraiment quelque chose de fort, comme un boulet de canon qui part de mon bassin et qui remonte à l’intérieur de mon corps, mais il est bien trop gros pour passer ma gorge, et ça me crée des tensions assez fortes. J’appelle ça énergie, mais je ne sais pas ce que c’est réellement.
Toujours est il que visiblement la solution semble passer par le souffle, la respiration. Ça rejoint ce que décrit CH313.

Autre chose aussi, mais ça n’est pas vraiment nouveau, j’ai vraiment senti le masseur bouger de façon autonome. Il vit sa vie c’est étonnant. C’est incroyable les mouvements que lui impose mes muscles, la variété de ces mouvements, l’intensité, la fréquence, la rapidité ou la lenteur, et le choix en fonction des moments… Ce n’est pas nouveau, mais en fonction des séances je le ressens plus ou moins bien. Ça n’a pas vraiment d’incidence sur le plaisir ressenti, mais on a vraiment l’impression dans ces moments là de se faire l’amour. En fait, on a l’impression que quelqu’un nous fait l’amour. Ce n’est que lorsque l’on a réalisé que ces mouvements sont imposés au masseur par notre corps, que nous avons l’impression de nous faire l’amour. Parce que si l’on en prend pas conscience, on a l’impression que c’est le masseur qui nous fait l’amour.

Epicture,

Prends ton temps si tu en as besoin, mais j’ai envie de te dire deux choses:
– l’une que je t’ai déjà dite et qui concerne ta peur de perdre le contrôle, ton cerveau reptilien est le gardien de ta sécurité. Si tu le laisses faire, jamais il ne fera quoi que ce soit pour te nuire. Et s’il y a perte de contrôle avec cette pratique dans quelques moments, tu peux reprendre le contrôle très rapidement sitôt que tu l’as décidé. Tu n’as pas de crainte à avoir de ce côté là.
Qu’est ce qui te fait peur dans cette perte de contrôle?
– l’autre, ce que souvent on génère ce que l’on craint. Ici, tu crains une désillusion, alors tu risques la générer par manque d’investissement. C’est comme en amour, nous avons tous pour la plupart connu des désillusions, mais si l’on met de la retenue dans les histoires d’amour à venir, il y a de grandes chances que nous générions une nouvelle désillusion. Tu comprends ce que je veux dire? Imagine une personne extrêmement jalouse, qui surveille son-sa partenaire en permanence, qui l’inonde de questions…etc. Il arrive alors que le-la partenaire finisse pas en avoir assez, et quitte son-sa partenaire, ou le-la tromper.
Je pense que tu dois vivre cette expérience à 100%. Je dirais que c’est une condition indispensable pour mettre toute les chances de son côte pour que ça fonctionne.
Certainement plus facile à dire qu’à faire, et en particulier en regard de l’histoire de chacun, mais tu as peut-être ici une piste à explorer et à travailler.

Je te souhaite un excellent cheminement Epicture

Je vous embrasse tous.