#29977
JieffeJieffe
Participant

Bonjour mes amis,

J’écrivais hier à un ami que ma pratique évoluait peu, et je me demandais comment pouvait elle évoluer tant les orgasmes que j’ai durant mes séances sont intenses. Je pensais qu’il était impossible qu’elle évolue.
Et bien je n’en suis plus très sûr aujourd’hui.
Déjà il m’a semblé durant l’avant dernière séance que le plaisir était monté d’un cran. Peu, mais suffisamment pour que je le remarque, ou tout au moins que je me pose la question.
J’ai un peu moins de doute depuis hier soir. Je ne sais pas vraiment comment le traduire, l’exercice est difficile, mais les orgasmes ont un peu changé de physionomie, et le plaisir ressenti est monté d’un cran. Pas une grosse marche, mais une marche tout de même. Je ne sais pas si cela va se confirmer, si ce ne sont que des séances qui se sont bien déroulées, ou si cette nouvelle sensation va s’installer.
Quoi qu’il en soit, près de 3/4 h de plaisir intense, d’orgasmes qui n’en finissaient plus. Dès que je voulais souffler un peu, j’avais à peine le temps de reprendre mon souffle que ça repartait.
Le changement principal je dirais se situe dans la montée de l’orgasme. Alors qu’auparavant ils arrivaient comme des chevaux fous lancés à vive allure, depuis quelques temps, pas à chaque fois, ils s’annoncent gentiment,et montent plus progressivement. Est ce pour cette raison qu’ils ont augmenté en intensité? J’avais déjà noté ce phénomène il y a quelque temps, il semble se reproduire plus fréquemment.
Je confirme que les mouvements du masseur sont d’une subtilité incroyable. Gérés entièrement par mes muscles en pilotage automatique, je serais curieux de voir ses mouvements en temps réel. Si je n’avais pas conscience que ce sont mes muscles qui le font bouger, je pourrais penser qu’il est autonome et qu’il est un amant formidable, qui sait faire ce qu’il faut, quand il faut.
Une chose curieuse que j’ai déjà mentionné, c’est que pendant la séance, pendant les orgasmes, je ressens mes seins hyper sensibles. J’ai comme l’impression d’avoir une poitrine de femme, une petite poitrine, mais une poitrine. Mais les toucher ou les caresser ne me procure pas plus de plaisir, et même quelque fois moins…. Curieux, mais pas gênant.
Enfin, et je dis ça surtout à l’attention de débutants, j’ai engagé les deux dernières sessions persuadé qu’il ne se passerait rien. Ne me demandez pas pourquoi, mais je pensais que ces séances ne m’apporteraient pas de plaisir, ou très peu. Je les ai engagé comme des entrainements. J’étais prêt à ne pas les faire tellement je pensais que ça ne servait à rien, et puis je me suis raisonné en me disant qu’elles me permettront d’affermir ma technique. Je les ai commencé comme je l’ai déjà décrit, avec cette respiration abdominale profonde.
Une dernière chose, je travaille également sur le souffle, qui il me semble me permet de mieux faire circuler cette formidable énergie qui se libère lors des orgasmes. J’essaie de ne pas le bloquer, ce qu’il a tendance à faire naturellement. Du coup, ça ressemble beaucoup à des halètements comme peuvent en faire nos compagnes lors des ébats amoureux.
Au sujet de cette énergie, hier de façon naturelle et pour la première fois, lors de la montée d’un orgasme, j’ai serré l’un de mes points, qui s’est serré de plus en plus fort à mesure que l’orgasme s’intensifiait. J’ai reproduit ce geste de façon plus sûre lors des suivants. J’ai été un peu surpris la première fois, ce qui a eu pour conséquence d’attirer mon attention et une certaine timidité dans le geste. Ce geste me semble t’il m’a permis de diffuser cette énergie, de lui permettre de s’échapper, de la canaliser peut-être? Est ce aussi peut-être pour cette raison que j’ai ressenti des orgasmes plus puissants? Je n’ai pas de réponse, que l’avenir peut-être m’apportera.

Voilà mes amis, je n’ai pas le temps de relire mon texte, mais je pense qu’il doit être bien décousu et un peu confus, mais c’est assez difficile à traduire.

Je vous embrasse tous et vous souhaite une excellente journée.