#30000
AvatarPN
Participant

Merci @bzo pour ton message.
J’ai également parcouru tes messages.. c’est de la pure poésie qui décrivent si bien tous ces ressentis.

En regardant les différents sujets sur le forum je me rends compte que mon chemin a été quand même très rapide et intense.. ça l’est encore.
Mais voila ma crainte. je n’arrive pas à arrêter ces contractions involontaires autour de la prostate. c’est pendant jour et nuit!
comme décrit @stephane

les muscles pelviens travaillent encore inconsciemment…

Hier j’ai passé la journée à ressentir ses pulsations tout doucement car j’étais occupé, et au moment d’aller dormir ça devient plus intense… c’est comme si la prostate comprenait que c’est le moment de faire la fête et veut prendre la main sur tout mon corps :/.. des pulsations et des ondes de chaleur et d’énergie que ont parcouru mon corps toute la nuit.
J’ai fait une nuit blanche en essayant de contrôler ses pulsations sans sucés (changeant de position et en me concentrant sur d’autres choses). ça m’a épuisé même si les sensations éprouvés sont malgré tout très agréables.
Au petit matin j’ai fini par faire l’amour avec mon compagnon et j’ai pu dormir enfin quelques heures 😀

Mais après le désir de jouir m’a réveillé et j’ai eu quelques intenses orgasmes juste en contractant les muscles et me caressant. La présence de mon compagnon m’a excité encore plus. Ces caresses et son corps à mes côtés me donnait encore plus envie de jouir.
IL était surpris de l’ampleur de ces orgasmes, limite il avait peur pour moi! (c’est la première fois qu’il m’a vu avoir des orgasmes prostatiques), mais ça l’amuse aussi. Je pense qu’il est curieux 🙂

Seul B-mol dans l’histoire c’est le fait que je ne contrôle pas ces pulsations.
Ma prostate « m’appelle » en permanence. Certains points de la description de @stephane commencent à ce faire sentir.

pesanteur dans le rectum… Et ses spasmes qui n’arrêtent pas…
Pendant plusieurs heures par jour mon pénis se rétracte car les muscles pelviens travaillent encore inconsciemment…
Au plus fort de mon problème, je ne pouvais même plus contracter mes muscles tellement ils étaient douloureux…

Un petit détail surement, je n’ai pas le souvenir d’avoir eu des écoulements de liquide séminal pendant mes séances. Je ne sais as si c’est un signe de quoi que ce soit!

d’ailleurs le message de @stephane date d’avril 2015, savez vous comment je peut le contacter en MP? j’aimerais savoir s’il a pu prendre la main sur ces pulsations et rendre ce plaisir moins pénible pour lui. Ou il pourra me répondre à mon message s’il revient sur le forum. ça m’aiderais bien avoir un retour de ça part ou d’autres membres qui ont passé par les mêmes questions.

J’ai l’impression qu’il va falloir réaliser un parcours d’apprentissage de soit pour pouvoir contrôler ces pulsations. Le chemin inverse en quelque sort :/
Je suis preneur de vos avis et vos suggestions et prêt à les mettre en pratique.