#30044
bzobzo
Participant

plein de soucis, plein de problèmes ces derniers jours
et plein de stress aussi au travail

mais quand le plaisir me prend dans ses bras,
plus rien n’existe que cet instant, ce pure instant de joie, de chair en fête,
les vagues de frissons qui me traversent

mes mains dansent sur ma peau,
j’ondule comme une liane sur le matelas,
je frissonne,
mes hanches sont tellement emplies de lascivité,
de mouvements doux et soyeux

je dépose ma main sur une fesse,
elle semble comme un petit animal vivant, frissonnant sous la caresse,
je glisse les doigts un peu plus loin,
il y a ma raie humide de crème et toute chaude,
cent mille millions de terminaisons nerveuses ne demandant qu’à vibrer,
mon anus-pussy, ma petite chair délicate, ma petite huître,
si délicieuse à touiller, si délicieuse à fouiller,
à s’enfoncer dedans d’un coup sec ou tout lentement, bien profondément
j’y glisse le bout des doigts,
légèrement je les enfonce puis je les glisse nonchalamment tout le long de l’ouverture,
m’enfonçant, ressortant, m’enfonçant encore,
tandis que mes cuisses serrent légèrement mes couilles, les pressent
elles semblent irradier du miel chaud dans mon bas-ventre

mes entrailles inondées de douceur, de chaleur, de frémissements de toutes sortes
et puis toutes ces douces courbes qui semblent danser en moi,
toutes ces vibrations montant de toutes parts,
quel chant merveilleux en moi,
comme l’amour est là, resplendissant