#30192
bzobzo
Participant

se laisser entraîner,
au fond il s’agit avant tout de savoir se laisser entraîner,
de savoir se laisser emporter

la même caresse, si je ne suis pas en forme,
produira peu d’effet,
le lendemain, c’est directement comme si une vague m’emportait
et un feu d’artifice était tiré dans mon cerveau

ce qui fait la différence, c’est notre réactivité, notre réceptivité,
bien sûr, il y a la manière de faire la caresse
mais il y a avant tout la manière d’y réagir

de plus en plus, je touche à peine ma peau,
j’effleure avec ma cuisse mon sexe
glisse deux doigts un peu dans ma raie
et déjà je suis emporté par une vague de volupté d’une puissance délicieuse,
mon cerveau s’éteint et je ne suis plus qu’ondes de plaisir de la tête aux pieds

je me suis offert, je me suis ouvert sans retenue
dans un grand élan intérieur,
« viens, prends-moi, emporte-moi, semblaient crier toutes mes cellules à la fois »,
céder, céder, se laisser glisser, n’offrir aucune résistance,
se faire léger comme une feuille morte,
se laisser soulever par les sensations,
se laisser emporter par les sensations

le voyage peut commencer