#30254
EpictureEpicture
Participant

Je te remercie @Jieffe, et je sais bien qu’il faut du temps.

Ce qui fonctionne pour moi, et qui m’aide à progresser, c’est de déconstruire ma construction mentale.
Cette construction a été bâtie au fil des années, pour élaborer une représentation du monde, qui soit acceptable pour ma conscience.
C’est un processus que chacun fait : chacun se construit son propre monde pour pouvoir l’habiter.
Par exemple tu dis sur un autre post que tu as modifié ta façon de percevoir ton cul : d’un vide orduure, c’est devenu une source de plaisir. Pour passer de l’un à l’autre il a fallu que tu t’arrêtes sur la perception que tu avais de cette partie de ton corps, que tu la déconstruise, puis que tu la reconstruise autrement, pour que cela soit mieux adapté à ce qui frappe ta conscience comme une évidence : cette partie de ton corps peux te faire du bien !
Ceci est un tout petit exemple de tout le travail de déconstruction/reconstruction qui pour moi est nécessaire à fluidifier la circulation de cette « énergie » que je sens monter en moi, comme une évidence. Et ça marche !
Bien sûr il faut pratiquer régulièrement pour affiner sa technique, en faire une mécanique de précision, et laisser son corps s’en emparer, comme un musicien avec son instrument. Mais comme je l’ai dit, ces deux aspects (technique et intellectuel) fonctionnent parallèlement, et s’alimentent mutuellement. Chacun participe de la dynamique de l’autre. Au final tout disparait dans cet espace fabuleux que nous explorons. Mais quand nous n’y sommes pas, car il faut bien manger, boire, dormir, nous pouvons nous y préparer, et partager notre expérience.

Bon cheminement à toi @Jieffe