#30431
bzobzo
Participant

mes gémissement semblaient tellement mélodieux par moments,
l’extraordinaire polyphonie des sensations dans mes entrailles,
je sentais un chant en moi,
un chant en moi s’élever
et ce chant s’échappait aussi par ma gorge

c’est comme si désormais de l’émotion était généré aussi durant ma séance,
besoin de ressentir du plaisir, besoin d’être ému,
ce plaisir est devenu tellement émouvant,
si profondément émouvant

il n’y a plus d’espace, il n’y a plus de temps,
il y a juste une flamme légère qui danse,
une flamme légère qui danse joyeusement,
mes os comme des branches mortes en tas sous elle, brûlent,
ma chair est un piste de danse pour la flamme légère et joyeuse de la vie

comme mon avion décolle,
il n’y a plus rien pour le retenir,
la piste est là, les ténèbres sont là, l’éclairage dans les ténèbres est là,
les étoiles au-dessus, sont là,
l’élan est là, le carburant est là

je me caresse le sexe longuement en même temps que je fais remonter une contraction en moi,
sublime sensation de pénétration d’abord
suivi par une immense vague onctueuse et langoureuse qui envahit tout mon corps,
je me caresse les flancs, je me caresse les seins,
j’ondule en mode liane lascive
ondes enchanteresses,
alchimie mystérieuse de ces ondes provenant de mon sexe s’amalgamant aux vibrations issues de ma prostate,
ce qui m’envahit ainsi, est au-delà des mots désormais,
vraiment au-delà des mots désormais,
le bien-être que je ressens, l’épanouissement que je ressens dans ma chair,
sont juste au-delà des mots

en tout cas pour l’instant