#30475
SophiAirSophiAir
Participant

Pour répondre au message d’Andraneros du 28/08 :

Bonjour @pcommep.
Grand merci de nous apporter votre témoignage. J’espère que nous aurons l’occasion de lire les conditions dans lesquelles vous avez découvert cette forme de plaisir et les étapes qui ont marqué votre apprentissage et votre premièe expérience de l’orgasme prostatique.
Bon cheminement @pcommep.

J’ai connu l’existence des simulateurs prostatiques par une blague salace de collègues, sur une vidéo à ce sujet. Il s’agissait d’une émission matinale je crois où un homme parlait du plaisir qu’il en retirait.
Peut-être parce que je ressentais déjà des petites choses de ce côté-là, j’ai voulu en savoir plus. C’est là que j’ai découvert le site NXPL. J’ai lu le traité Aneros et j’ai acheté l’Hélix fin 2016, dans la foulée. Les premiers essais n’ont pas été concluants, même si ils n’étaient pas vides de légères sensations. Je manquais souvent de temps, et je pense que j’étais aussi trop tendu. Petit à petit, je me suis détendu. Mais sans jamais arrivé à quelques choses de très fort. Mes séances étaient très espacées. Je suis alors passé à l’Eupho, et comme je l’ai écrit dans mon premier post, c’est là que tout a vraiment commencé. J’ai alterné, en revenant de temps en temps à l’Hélix, avec lequel j’ai eu de très belles sensations, même si différentes.
Récemment, j’ai également acquis un Progasm, mais pour l’instant, il n’a pas été très efficace avec moi, même parfois douloureux.
Compte tenu du développement et des proportions que prend ma pratique SANS, j’ai laissé mes joyeux compagnons de côté, pour me concentrer sur cette nouvelle pratique.
Je n’exclue cependant pas un petit retour de temps en temps, histoire de vérifier si de nouvelles sensations pourraient voir le jour, hé hé !
A très bientôt