#30843
bzobzo
Participant

À l’opposé, Il y a aussi le gland comme clitoris (c’est en te lisant que j’ai fait le lien pour la première fois), c’est clairement devenu pour moi, et grâce au livre de Mantak chia un point d’acces à une sorte de plaisir incroyable, à condition de maitriser l’éjaculation, ou plutôt l’absence d’éjaculation on pourrait l’appeler le « top spot ». Comprendre top comme sommet géographique, et non comme sommet de jouissance, même si c’est aussi le cas.

Et enfin entre les deux, mais ça je le dois aussi à @bzo,@nydor,et @jieffe, le fameux anus-pussy, ou vaginus, que je localise au niveau du périnée et qui peux procurer des sensations de vagin pénétré par un pénis, c’est tout aussi incroyable, mais je maîtrise moins.

ce que tu devrais essayer, c’est un des enchaînements de base chez moi,
je vais essayer de le décrire le plus précisément possible:

avec la main droite, j’erre dans la région du pubis,
je presse, je frotte, pas très éloigné de la base de la verge,
souvent je viens contre, j’appuie un peu dessus,
je m’éloigne à nouveau un peu, je fais des petits ronds avec les doigts sur le pubis,
parfois avec deux doigts en V, de part et d’autre de la verge, je descends, je fais glisser,
c’est délicieux, frottant au passage la base du pénis

tout cela très lentement,
je bouge un peu au ralenti ces derniers temps,
tout devient plus précis et l’écoute est plus totale aussi

l’essentiel ici est que les contacts avec la verge restent des effleurements, tout en légèreté,
déjà ainsi il y a moyen totalement d’éveiller des ondes mâles vers l’intérieur,
c’est moins explosif, plus progressif
mais cela peut devenir plus fort avec la patience nécessaire

cette action je la synchronise avec des lentes contractions,
les contractions chez moi font systématiquement vibrer la prostate,
je ne me pose plus la question sur quels muscles agir ou quels muscles agissent,
juste au feeling, je veux avoir autant que possible la sensation de pénétration,
dès lors, tu contractes sans réfléchir, juste essayer d’y mettre toute la sensualité, toute la langueur possible,
quelque part dans ce mouvement de contraction,
essayer d’y mettre tout ce que tu mets dans ton mouvement de rein avec ton sexe dressé et dur
quand tu fais l’amour avec madame @epicture

l’association des vibrations de la prostate
plus le mouvement de pénétration (une fois qu’on est entraîné, habitué, c’est étonnant
à quel point on a l’impression de parvenir à reproduire les va et vient d’un sexe en nous avec ces contractions)
et puis de vraies ondes sexuelles mâles provenant de notre sexe,
tout cela forme un ensemble détonnant

personnellement je suis tout de suite envahi par des vagues onctueuses dans tout le corps,
c’est extraordinaire à quel point c’est une sensation de nectar ainsi

encore un détail qui a son importance
quand je fais remonter une contraction, quand elle arrive en bout de course,
je la maintiens et m’immobilise plus ou moins complètement
pour bien déguster toutes les sensations,
là aussi c’est au feeling, cela peut être une seconde comme plusieurs,
cela dépend de la puissance des vagues en train de rouler en moi