#30873
EpictureEpicture
Participant

Salut Matou 8313 (attention ce post est assez long)

Merci @matou8313 pour tes réponses très instructives. Je dois avouer que, depuis que tu m’as appris qu’il y avait bien mieux pour se faire plaisir avec l’e-stim, cela m’a un peu refroidi. j’ai commencé avec un cefar de stimulation musculaire que j’avais acheté parce que un kiné m’avait fait des séance de massages « électriques ». Mais ça n’avait rien de sexuel encore moins BDSM, à l’époque j’étais beaucoup plus limité dans ma vision de la sexualité. Et puis, je voulais pouvoir faire mes propres réglages alors j’ai acheté un autre boitier destiné à la rééducation périnéale, avec des programmes préréglés, et des programmes réglables soi-même. Mais la fréquence maxi est de 120Hz quel que soit l’appareil.
J’ai bien refait quelques séances avec mon flex flavio, d’ailleurs assez intense, mais depuis quelque temps, j’ai pas mal décroché de l’insertion de gros objets dans mon rectum. Hormis mon Joystick Clear, plus ça va plus je réduis la taille de mes toys et masseurs, qui n’étaient déjà pas non plus les plus gros. Au-delà de 4 cm de diam, ça devient vraiment pénible.

Mais il y a plein de petits jouets pour l’estim, mais en effet, il me faudrait un appareil dédié. Je n’ai pas encore franchi le cap. C’est sûr que avec mon appareil, ça pouvait assez vite devenir désagréable, mais bien rasé, avec des éléctrodes collantes neuves, et avec du gel de contact, ça allait bien, surtout à l’intérieur du rectum. Je ne me suis jamais vraiment posé la question, si je faisais des boucles courtes ou longues. Avec mes deux appareils, je pouvais aller jusqu’à 4 voies bipolaires. Avec un plug dans le rectum, à 2 voies comme le flavio, une électrode collante sur le périnée, une autre sous le coccyx, une électrode collante sur les aines, de chaque côté, et parfois de chaque côté de la base de la verge. Avec mes deux appareils ça permettait de faire des rythmes alternés? Le rectum se contractait, les électrodes sur les aines font descendre des vibrations dans les muscles des cuisses (le psoas surement), et les électrodes sur le périnée et sous le coccyx venait accentuer la sensation de pénétration. J’avais la sensation de me faire baiser sauvagement, il est clair que ça avait un côté maso assez accentué, mais avec toujours la maitrise de l’intensité, que je pouvais parfois pousser quasiment au maximum des capacités de l’appareil : puissant. Au début je voulais trouver un truc pour stimuler l’érection, mais ça n’a jamais marché. Sur le pénis c’était décevant. J’avais acheté aussi des cordons de silicone conducteur ça permettait de faire le tour du scrotum, du pénis ou de se faire un string électrique.

Depuis que j’arrive à des résultats plus intéressants avec le massage prostatique, j’éprouve moins le besoin de « martyriser » mon corps. J’ai de plus en plus de respect pour lui, et les douleurs diverses et stimulations électriques ont le même effet que la stimulation pénienne sur mes sensations d’origine prostatiques : elles les masquent. Plus ça va, plus je suis dans la subtilité, moins dans la brutalité ou la bestialité. Ce n’est pas une critique, c’est juste que pour faire grandir ce plaisir si particulier (circulation énergétique, vagues de plaisirs) il faut du calme, de la relaxation, du silence, de la langueur, etc.. bien que cela puisse devenir très intense. Mais je comprends parfaitement que pour beaucoup, le BDSM et l’e-stim génère un niveau de jouissance élevé.

Tu as là sûrement, un début d’explication à ce que le thème BDSM et e-stim ne génère pas sur ce forum le même engouement que le massage prostatique. Il faut dire que lorsque l’on arrive sur le site, le traité d’aneros est mis en avant et affiche clairement la couleur même si toutes les autres formes de sexualité sont abordées. A ma connaissance, avec adam qui a fait quelques tests, nous sommes les deux seul pratiquant ou ayant pratiqué.

Suite, au post suivant…