#31065
EpictureEpicture
Participant

ce qui est tout de même assez ennuyeux,
c’est que tu dois constamment surveiller pour ne pas aller jusqu’à l’éjaculation,
cela ne doit pas être toujours facile ,
l’envie de lâcher ton coup doit être assez lancinant par moments, non?

Au debut de la seance ca demande d’être vigilant, mais il arrive un moment ou le plaisir est tellement envahissant que je ne veux pas que ça s’arrête, et l’éjaculation sonne comme un arrêt brutal, et dont le plaisir est assez limité en comparaison des ondes que provoque la masturbation.
Quand on emploi le mot masrurbation, on s’imagine assez vite un homme replié sur lui même avec un geste frénétique jusqu’à un orgasme liberatoire et bref. Pour ce qui me concerne, la vitesse est tres varaible, et lorsque je suis au passage d’un col, le geste est plutôt assez lent et langoureux. Les mouvements de mon corps sont assez proches de ce que tu decris dans ta pratique.
De plus, chaque jour je pousse les sensations un peu plus loin.
Mais il ne faut pas croire que la prostate ne participe pas bien au contraire. C’est juste que pour moi, ce qui la met en ebulition passe par le penis. Je sens ses pulsations. Avec le massage prostatique, je n’arrive pas aux memes resultats. C’est bien plus frustrant (pour moi je le repette) que de contenir mon ejaculation.
Mais je ne preche pas pour cette pratique, elle peut tout a fait encore evoluer vers autre chose. J’essaie d’écouter mon corps et de le satisfaire. Nous passons de bon moments. Nous nous rassemblons.
Bon cheminement a toi @bzo