#31180
Avatargenesis
Participant

Merci pour vos messages, je pense effectivement que la recherche de l’orgasme reste un frein en soit aussi paradoxal que cela puisse paraître. On tend naturellement à revivre ses petits succès mais je sais plus qu’avant encore que chaque session est différente, le corps réagit à son bon vouloir et il semble impossible de l’amener consciemment là où on le souhaite.
J’ai fait une séance cet après midi (ma pause n’a duré que 24h… ;-)) et j’ai tenté de garder cela à l’esprit. Celle-ci sans être grandiose fût satisfaisante, de bonnes sensations, par deux fois le coeur qui s’emballe même si le soufflé est retombé à chaque fois.

To be continued…