#31538
luckylucky
Participant

Bonjour Naomi,

Je ne suis pas venu ici depuis longtemps.
Et si je reviens aujourd’hui, c’est dans la peau d’une fille avec un corps de garçon.
J’ai lu le début de ton post, je continuerai plus tard mais déjà j’ai des choses à dire.
– Notamment, ton histoire ressemble tellement à la mienne ! Moi aussi je ne comprenais rien ni aux filles qui gloussaient tandis que les garçons étaient à la limite des insultes, ni les garçons qui désiraient et en même temps méprisaient les filles. Comment peut-on mépriser les filles ?
Cette vie là en tant qu’homme a du te peser, non ?
Parce que pour moi, ça a été juste l’horreur !
La délivrance et le soulagement a eu lieu début 2015. Puis ensuite fût la découverte du plaisir prostatique que j’avais l’impression d’avoir toujours connu mais bel et bien oublié.
Depuis le début d’année, je me vis complètement comme une fille. Mes orgasmes sont féminins, et j’ai envie d’être en fille à plein temps. Je reviens d’Italie ou j’ai visité l’Italie du Nord en fille pendant 50 jours. J’ai fait du shopping, vu des boutiques de luxe incroyable à Vérone notamment. Mon passing ( mon image de fille ) n’est pas très bon, mais je m’en fous. Je vais vers les autres avec un grand sourire et ça passe vraiment. Le plaisir est puissante sensualité la plupart du temps mais je suis obligé de faire attention car mes orgasmes surgissent comme ça, sur simple sensation ( même pas idée ). Parfois, j’ai un spasme en pleine rue, devant des gens, mais je suis désormais si habituée que j’en transforme l’image, en toussant par exemple et puis je souffle pour que ça parte, sinon je marche.
– J’ai aussi fait un peu de webcam et j’ai aussi abandonné.
– Si tu n’aimes pas le mot transgenrisme, utilise le mot transitude. Il est plus beau et on le doit à nos cousins du Quebec.
– Je pense que la prise d’hormones risque de modifier en profondeur le corps. Du coup, je ne le ferai pas, parce que je n’ai pas envie de perdre tout ce plaisir que je ressens d’une manière quasi constante. Je m’en fous, j’ai des petits seins. hi hi !
Et faire une transition (devenir transsexuelle) à 62 ans ! Se lancer dans des grands travaux à cet âge là n’est pas raisonnable. Du moins, c’est ce que je pense.

Je t’embrasse Naomi
Julie