#31557
AndranerosAndraneros
Modérateur

Il y aura bientôt quatre ans, Julie Armandine, tu nous disais dans ton message d’ouverture de ce sujet :

Et puis, il y a peu des fantasmes sont revenus. Des images qui me faisaient être femme, avec cette nette impression que je pouvais connaître des orgasmes différents sans masturbation ni éjaculation. Comme si je pouvais, dans l’imaginaire, jouir comme femme.

Tu complétais quelques jours plus tard :

C’est vrai que l’ouverture et les vagues orgasmiques de plaisir ne peut que rapprocher de la féminité celui qui s’ouvre au plaisir prostatique.
J’ai l’impression que c’en est même une condition sine qua non.

Puis encore :

Nuit particulière et journée aussi !
Hier soir, au coucher, selon ma procédure de session, j’ai obtenu un super 0 et pis un autre et pis c’était waouh mais de chez waouh !
J’ai ressenti une sensation pendant le super 0 particulièrement forte que je traduirais par : une envie folle d’être ouverte au Tout. Je retrouve un peu dans cette idée les descriptions d’hyménée concernant ce qu’il appelle la femme fatale. On pourrait presque parler d’idée de sacrifice au dieu phallus. C’est incroyable !
… Ma vision du monde a changé.

Pour arriver dans un premier temps à :

Aujourd’hui, j’ai l’impression que cette énergie n’est pas sexuelle, mais vitale et irrationnelle. Je me rends compte que j’avais comme trop de vie. Toute une part de ma sexualité, de mon être, a été tenu à l’écart de ma vie. Je l’ai nommé Julie. Je vais être plus précis, elle sera Julie G. Mais ce n’est qu’une part qui rassemble tout ce qui est sensibilité typiquement féminine et que je ne pouvais mettre en avant. Car l’autre moi, en quelque sorte, celui qui se présente est taillé dans la masse, 1.88 m/100kgs, quand il se cogne au mur, c’est le mur qui tremble. Comment présenter une midinette…… qui adore twilight….
J’ai décidé qu’elle serait représentée par un tatouage comme une scarification sur mon visage.
En fait, mon point de vue sur ma vie, mon histoire, change. Je me sens enfin satisfait et entier. Je suis Lucky et Julie G. en même temps, soit un être total, comme avant la différenciation.

et enfin :

Les aneros ne me font plus grand chose ! L’évolution de mon organisme est allé dans le sens de la féminité.
Par mon expérience de l’orgasme prostatique, j’ai réveillé mon corps et sa sensibilité que je ressens comme féminine. Je vis des sensations étonnantes. C’est comme si mon corps en son entier était devenu une immense zone érogène. Là où avant cela chatouillait, désormais ça conduit à des orgasmes, avec des zones particulièrement sensibles, comme les tétons, certaines zones du sexe , l’intérieur des cuisses….
Du coup j’ai passé un peu de temps à sensibiliser encore plus ce qui m’apparaissait comme important, les tétons. Important parce que très proche de la féminité. Je les ai donc travaillés avec des suceurs. Le résultat est qu’ils sont devenus encore plus sensibles et plus imposants, et je les porte avec une certaine fierté
Mon anus aussi s’est réveillé et j’ai de plus en plus envie d’être prise, et le tempo et un godemichet réaliste 4/17 m’envoient au 7ème ciel, c’est de l’ordre d’une session par semaine.

Quelle fantastique évolution en cinq mois ! Je suis très heureux que tu reviennes nous dire à quel point ton éveil t’a non seulement permis d’accéder à tant de jouissance, mais surtout qu’il t’a permis de te découvrir dans la plénitude de ton être.

Merci de revenir nous le dire avec tant d’énergie et tant d’amour. Je t’embrasse moi aussi. Bon cheminement Julie Armandine.