• Ce sujet contient 63 réponses, 8 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par luckylucky, le il y a 1 année.
20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 64)
  • Auteur
    Articles
  • #17480
    luckylucky
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je me rends compte qu’il faut donner des nouvelles de temps en temps, ça peut aider non ?
    Encore merci à ce site, à NXPL, Andraneros et tous ceux qui participent, on se sent moins seul.
    Quel est mon quotidien, aujourd’hui que ma découverte est bien entamée ?
    Mon état habituel est orgasmique (prostate) si bien que je gère mes pauses (travail, discussion, réunion….). Dans les temps de pause, il ne faut pas qu’il y ait quelque chose qui dépasse. Je veux dire par là qu’il ne faut pas qu’il y ait une source d’excitation sinon le chemin de l’orgasme se rapproche. Exemple :
    Lors d’un repas entre amis, une des convives passe à côté de moi et frôle mon bras avec son sein, aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! Je me suis mis en retrait immédiatement puisqu’immédiatement j’ai ressenti un spasme dans le ventre.
    Il faut que j’évite dans les temps de pause les sources d’excitation.
    Le soir :
    Dans mon lit, je me décontracte. Les premiers spasmes arrivent. Je me caresse, cela augmente en intensité. J’ai bientôt envie d’être prise. Etre prise : voilà quelque chose qui prend de l’ampleur. C’est comme si les orgasmes prostatiques m’y conduisaient forcément. C’est mon anus qui palpite mais pas seulement il y a quelque chose d’autre qui s’ouvre et je ne sais pas quoi. Je dirais bien qu’il s’agit d’une porte d’énergie au niveau du périnée…
    Je ne tiens plus, je prends un gode et je me sodomise. J’obtiens des orgasmes anaux très puissants. Le liquide prostatique coule en quantité aussi importante qu’une éjac. Traversé par ces orgasmes, mon sexe alterne les érections et les repos…. Je n’éjacule pas. Je ne cherche pas à éjaculer.
    Lorsque je n’en peux plus, je me libère du gode et je me mets sur le côté pour dormir. Et là je suis bercé par des orgasmes prostatiques jusqu’à ce que je m’endorme.
    Le matin :
    A peine réveillé je ressens des orgasmes prostatiques. Une fois sur deux à peu près, je me force à éjaculer (Je me caresse les tétons et le frein de mon pénis très légèrement. La masturbation ne me convient plus. Elle me fait débander et est donc devenu contre-productive). J’éjacule pour calmer un peu mon corps surtout pour la journée qui suit. Ca le calme un peu, juste un peu !
    J’ai une activité orgasmique très intense.
    Tout va bien !
    A bientôt
    Lucky

    #17481
    super44super44
    Participant

    J’aurais presque pu faire un copié coller pour me situer à ce jour , le « forcing « de l’éjaculation pour calmer le corps de façon à rentrer à nouveau dans le monde de la société et remplir ses obligations.
    En résumé: état orgasmique , de l’attention, concentration ,une paix en soi immense ,une vie non plus à l’extérieur mais à l’intérieur du soi et une entrée dans la recherche de la source commune (spiritualité).

    #17849
    luckylucky
    Participant

    Bonne année à tous
    Je vous souhaite beaucoup de plaisir mais surtout de trouver ce qui vous va, d’être bien dans vos pompes, satisfaits et heureux !
    Bonne année !
    A plus
    Lucky

    #17850
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bonne et orgasmique année @lucky.

    #17870
    luckylucky
    Participant

    Merci Andraneros;
    Pour toi aussi, de magnifiques orgasmes et tout plein de bonnes choses.

    a plus
    Lucky

    #22122
    luckylucky
    Participant

    Bonjour tout le monde,

    Je vous souhaite mes meilleurs vœux pour cette année 2017 avec de grands moments de plaisir, et également beaucoup de sérénité et de lâcher prise.
    Bonne année à vous tous
    Lucky

    #22125
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Bonne année à toi aussi @lucky. Merci pour tes vœux et ta fidélité (trop) discrète. J’ai l’impression que tu contrôles mieux maintenant ton énergie orgasmique si débordante qu’elle paraissait te perturber il y a un peu plus d’un an.

    Bon cheminement @lucky.

    #22126
    luckylucky
    Participant

    Bonsoir Andraneros,
    Merci pour tes vœux !
    Oui, tu as raison. Elle était perturbante, cette énergie. J’essaie de maintenir un équilibre. J’y arrive plus ou moins. Je me promène dans un monde plutôt plaisant.
    Je participerai un peu plus au forum cette année, je pense. Juré !

    A bientôt
    Lucky

    #31534
    luckylucky
    Participant

    Bonjour tout le monde,

    Jieffe, j’ai lu ton message : alors voici quelques nouvelles qui expliquent aussi pourquoi je n’ai pas tant posté depuis longtemps !

    La fille qui est en moi a débordé.
    Des descriptions de tous les orgasmes différents dont parle Adam, j’en connais au moins 4. Le plaisir a été là, et est toujours là, en permanence. Tout mon corps est orgasmique et je suis devenue une transgenre.
    C’est venu un moment comme ça, c’était une évidence. J’avais toujours été très sensible, très sensuelle, très peu garçon… Tout s’est éclairé lorsque je me suis dit : je suis une fille. Cela m’a expliqué la rapidité de ma découverte orgasmique ici même. Et puis cela m’a expliqué des choses de mon enfance que je ne comprenais pas, ma façon d’être ensuite. Enfin, ce serait très long de tout répertorier. Disons que tous les événements inexpliqués « matchent » désormais avec ce point de vue : Je suis une fille avec le corps d’un garçon.

    Et je prends un plaisir fou à faire du shopping, à me maquiller, même à m’épiler… Bref je suis complètement barrée….hi hi. Je me vis comme une 3ème genre, non binaire donc, avec une sexualité non binaire également, c’est à dire une pansexualité.

    Le changement est radical.

    Je vous embrasse
    Julie Armandine

    #31535
    bzobzo
    Participant

    hello @lucky Julie Armandine

    nous avons @envole qui est aussi une femme dans un corps d’homme, transgenre,
    elle écrit régulièrement par ici, un peu moins ces derniers temps

    je ne suis pas étonné outre-mesure que le plaisir prostatique et tout ce qui gravite autour,
    t’ai révélé à toi-même,
    ma propre expérience me fait vivre tellement de moments extraordinaires,
    mes séances m’ont aussi révélé tellement de choses sur moi,
    je découvre avec gourmandise et bonheur
    tout ce féminin qui dormait dans mes abysses et que j’éveille et fais monter durant mes séances
    pour vivre des moments de communion, de fusion , de grâce, étonnants

    cependant mais si cela est en train de me changer peu à peu au quotidien,
    je ne suis absolument pas comme toi ou @envole égarée dans un corps d’homme,
    juste un homme qui adore ces moments de plaisir vécu au féminin,
    ces moments de transe, d’extase
    et puis j’adore tous les bénéfices que je commence à ressentir de plus en plus sur ma personnalité
    au jour le jour

    je suis très excité de te lire, que tu partages ton expérience,
    je me sens très complice de pareille démarche, de pareil questionnement, de pareil remise en question
    car finalement ce que je vis durant mes séances
    est un peu du même ordre question tabous à vaincre, barrières à briser, questionnements
    même si cela ne dure que le temps de la séance
    mais le temps de la séance, je me sens totalement comme toi ou @envole

    #31540
    luckylucky
    Participant

    Coucou,

    Ben il y a un moment où j’ai laché prise !

    En ce moment, je me fais un film :

    – Lorsque j’étais en psychanalyse, il y a 30 ans de cela, ma psy avait fait une intervention au sein de son école de formation que je fréquentais aussi puisque je me formais aussi. Je ne la croisais pas puisque nous n’habitions pas à côté. Son intervention était importante, et elle a été publiée au mensuel de l’école. Son titre était :  » Un cas d’hystérie masculine. »
    Le cas, c’était moi. L’intervention était intéressante parce que c’était rare, l’hystérie masculine. Et aujourd’hui je ris, parce qu’elle n’était pas masculine, l’hystérie. Elle était féminine. Et là ce n’est plus rare du tout. Car j’étais déjà une fille.
    A cette époque, ni moi, ni ma psy ne connaissaient la fille en moi.

    – Toute cette jouissance qui surgit avec la libération de mes contraintes, puis la découverte de l’orgasme prostatique et des autres orgasmes à la suite, ce plaisir qui se met en place au fond de mon ventre et qui devient globalisant… Et c’est tellement physique ! Comme la jouissance d’une fille.

    – La fille d’une amie raconte que suite à un mal de ventre, elle est allée faire une échographie. Et là, on lui a trouvé 2 vagins et 2 utérus fonctionnels. Ce n’est pas vraiment sympa d’avoir ça, mais bon c’est comme ça. J’espère qu’elle s’en accommodera. Et si j’avais aussi dans le fond de mon ventre un utérus et un vagin.
    Si j’étais hermaphrodite. ( Sujet du film ! N’importe quoi ! Mais je vais aller vérifier quand même ! )

    En fait cela montre une chose. C’est que la sensation féminine dans mon corps ne peut être que physique car c’est du corps que je sens. Et c’est bien ce à quoi ma psychanalyse s’est confrontée, elle n’a jamais pu questionner cette sensation. Elle m’a permis d’élaborer beaucoup et a amélioré sérieusement ma vie, mais sur ce sujet là, elle n’était pas compétente.

    Bisous
    Julie

    #31541
    pcommeppcommep
    Participant

    Bonjour Julie @lucky, je trouve ton histoire incroyable. J’ai relu tes posts antérieurs et ça m’a pas mal remué. Car, comme @bzo, je me sens tellement femme pendant mes voyages orgasmiques, alors que je suis un homme et que je me vis comme tel. En dehors du sentiment de complétude, il y a quand même de quoi être réellement troublé par ce questionnement sur notre genre qu’engendre l’orgasme prostatique. Cette sensation physique d’avoir un vagin, de se sentir comblée, de vivre un cunilingus… Merci de ton témoignage si précieux en tout cas. J’ai hâte d’avoir l’avis de Naomi @envole
    A très vite

    #31547
    luckylucky
    Participant

    Bonjour tout le monde,

    Merci à ce site encore et encore. Il m’a permis de me découvrir et de vivre sereinement ma sexualité.
    Je vous remercie aussi de m’accueillir de nouveau après une si longue absence.
    Pour ma défense : j’ai eu quelques petites choses à régler comme vous pouvez le constater.
    Mais je pense être un peu plus stable, alors je devrais arriver à participer un peu plus.

    Bisous
    Julie

    #31557
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Il y aura bientôt quatre ans, Julie Armandine, tu nous disais dans ton message d’ouverture de ce sujet :

    Et puis, il y a peu des fantasmes sont revenus. Des images qui me faisaient être femme, avec cette nette impression que je pouvais connaître des orgasmes différents sans masturbation ni éjaculation. Comme si je pouvais, dans l’imaginaire, jouir comme femme.

    Tu complétais quelques jours plus tard :

    C’est vrai que l’ouverture et les vagues orgasmiques de plaisir ne peut que rapprocher de la féminité celui qui s’ouvre au plaisir prostatique.
    J’ai l’impression que c’en est même une condition sine qua non.

    Puis encore :

    Nuit particulière et journée aussi !
    Hier soir, au coucher, selon ma procédure de session, j’ai obtenu un super 0 et pis un autre et pis c’était waouh mais de chez waouh !
    J’ai ressenti une sensation pendant le super 0 particulièrement forte que je traduirais par : une envie folle d’être ouverte au Tout. Je retrouve un peu dans cette idée les descriptions d’hyménée concernant ce qu’il appelle la femme fatale. On pourrait presque parler d’idée de sacrifice au dieu phallus. C’est incroyable !
    … Ma vision du monde a changé.

    Pour arriver dans un premier temps à :

    Aujourd’hui, j’ai l’impression que cette énergie n’est pas sexuelle, mais vitale et irrationnelle. Je me rends compte que j’avais comme trop de vie. Toute une part de ma sexualité, de mon être, a été tenu à l’écart de ma vie. Je l’ai nommé Julie. Je vais être plus précis, elle sera Julie G. Mais ce n’est qu’une part qui rassemble tout ce qui est sensibilité typiquement féminine et que je ne pouvais mettre en avant. Car l’autre moi, en quelque sorte, celui qui se présente est taillé dans la masse, 1.88 m/100kgs, quand il se cogne au mur, c’est le mur qui tremble. Comment présenter une midinette…… qui adore twilight….
    J’ai décidé qu’elle serait représentée par un tatouage comme une scarification sur mon visage.
    En fait, mon point de vue sur ma vie, mon histoire, change. Je me sens enfin satisfait et entier. Je suis Lucky et Julie G. en même temps, soit un être total, comme avant la différenciation.

    et enfin :

    Les aneros ne me font plus grand chose ! L’évolution de mon organisme est allé dans le sens de la féminité.
    Par mon expérience de l’orgasme prostatique, j’ai réveillé mon corps et sa sensibilité que je ressens comme féminine. Je vis des sensations étonnantes. C’est comme si mon corps en son entier était devenu une immense zone érogène. Là où avant cela chatouillait, désormais ça conduit à des orgasmes, avec des zones particulièrement sensibles, comme les tétons, certaines zones du sexe , l’intérieur des cuisses….
    Du coup j’ai passé un peu de temps à sensibiliser encore plus ce qui m’apparaissait comme important, les tétons. Important parce que très proche de la féminité. Je les ai donc travaillés avec des suceurs. Le résultat est qu’ils sont devenus encore plus sensibles et plus imposants, et je les porte avec une certaine fierté
    Mon anus aussi s’est réveillé et j’ai de plus en plus envie d’être prise, et le tempo et un godemichet réaliste 4/17 m’envoient au 7ème ciel, c’est de l’ordre d’une session par semaine.

    Quelle fantastique évolution en cinq mois ! Je suis très heureux que tu reviennes nous dire à quel point ton éveil t’a non seulement permis d’accéder à tant de jouissance, mais surtout qu’il t’a permis de te découvrir dans la plénitude de ton être.

    Merci de revenir nous le dire avec tant d’énergie et tant d’amour. Je t’embrasse moi aussi. Bon cheminement Julie Armandine.

    #31561
    luckylucky
    Participant

    Coucou,

    Merci Andraneros,

    Je suis très sensible et je l’ai toujours été. Je me demande même si ce n’est pas une histoire d’hormones, comme quoi, quel grande bête je fais ! Vraiment !
    Mais j’ai eu les larmes aux yeux en lisant ta réponse.

    Merci Andraneros.
    Bisous
    Julie

    #31569
    bzobzo
    Participant

    moi aussi, je trouve cela superbe, ce genre d’éveil, ce genre d’évolution
    et ce genre d’audace

    mystérieux aussi, nous sommes tous tellement différents
    je vis dans ma pratique clairement le même genre d’éveil, le même genre d’aventure que toi
    mais moi cela se confine à la séance,
    c’est quelque chose qui vit en moi, qui prend de l’expansion, que j’ai constamment en moi, ce féminin
    prêt à s’éveiller
    mais il est bien à sa place là en moi,
    je ne ressens pas le besoin d’aller plus loin,
    en d’autres termes, je me sens homme dans un corps d’homme
    mais avec ce féminin en moi qui prend de l’expansion, qui vit sa vie, mature
    et moi maturant avec
    et on est bien ainsi

    mes séances , je les vis à 100% comme une femme, une femme en train de faire l’amour
    mais après je redeviens un homme, certes plus tout à fait le même
    mais reste homme et cela me pose pas de problème,
    bien au contraire j’adore sentir ce féminin en moi comme bien au chaud dans un nid
    mais prêt à prendre son envol à chaque instant,
    il suffit que je fasse un geste en ce sens, même un léger mouvement du bassin
    et je la sens en moi qui bouge, déploie ses ailes, s’empare doucement, un peu, de mon corps
    ou alors sans restrictions, entièrement, impérialement
    mais cela je le fais uniquement chez moi

    hors de chez moi, je me freine, je ne me laisse pas emporter,
    cela reste entièrement sous contrôle, pas de débordement non désiré chez moi

    j’avais lu tes messages du passé, Julie Armandine
    et cela fait vraiment plaisir de t’avoir de retour par ici,
    plus on est de fous,
    plus on est de fous amoureux, passionnés, transgressifs
    (amoureuse, passionnée et transgressive dans ton cas),
    plus on s’amuse et plus on s’instruit

    vive le partage, chère Julie Armandine et cher Andraneros,
    ce murmure discret mais riche sur internet
    pour croiser nos expériences

    #31614
    AvatarEnvole
    Participant

    Hello @Julie Armandine,
    je viens de lire ton fil, ça m’a beaucoup intéressé de connaître ton cheminement, merci pour ton récit !!!
    Evidemment je me suis reconnue dans tes derniers messages, puisque je vis le même genre de parcours que toi. Et c’est cool de pouvoir en parler ici, parce que les T sont en général très pudiques sur leur vécu sensuel, de peur de passer pour des dépravées…
    En tout cas j’ai aussi beaucoup aimé ce passage :

    En conclusion : au bout de 5 mois à partir du réveil de ma prostate, je vis des orgasmes journaliers en nombre, ce qui me fait dire que mon état naturel est orgasmique, sans aucun matériel et avec des envies folles d’être prise que je satisfait plus ou moins.
    Finalement, c’est ma vie qui s’est modifiée. Je suis plus ouvert à mon corps, aux sensations, aux émotions….je ressens plus fort toute chose tel le vent, l’eau, le soleil… par contre ce que je plaçais au summum soit la pensée, l’intelligence, ne m’apparait plus que comme secondaire. L’important, c’est d’avoir un corps et le vivre avec bonheur.

    Là aussi je me retrouve totalement dans cette vision de l’existence !!!

    Pour info ce qui est drôle aussi, c’est que je fais aussi plus d’1,85 m (1 m 87) et j’ai pesé 108 kilos par le passé, aujourd’hui je suis plus proche des 90…

    Gros gros bisous, et à bientôt pour reparler de tout ça !!! Personnellement je pense vivre des orgasmes un peu moins forts que les tiens, mais j’aime beaucoup aussi les miens, que je peux provoquer un peu quand je veux, comme dans la BD Le déclic…J’ai toujours rêvé de pouvoir être cette femme sensuelle qui a du plaisir un peu n’importe quand, et c’est le cas aujourd’hui !!!

    Tout le meilleur à toi, beaucoup de plaisir !!!

    Naomi

    #31620
    luckylucky
    Participant

    Bonjour Naomi,

    Je te remercie pour ton message.
    Hier je suis allé faire des emplettes dans ma friperie préférée. Franchement, malgré un passing ( image de femme ) moyen, – On a la même carrure ! – je passais très bien au milieu des personnes, une majorité de femmes, faisant des emplettes. Le passing est dans notre tête !
    Voili !

    Bisous, bisous ! J’aimerais assez que l’on se rencontre en fait !
    Une copine ! Cela me manque !

    Julie

    #31623
    AvatarEnvole
    Participant

    Hello,
    tu peux m’envoyer un message sur mon profil Facebook si tu veux :
    https://www.facebook.com/profile.php?id=100010706196837
    Bisous 🙂
    Naomi

    #31640
    luckylucky
    Participant

    Coucou Envole,

    Tu sais Facebook, Instagram…. c’est pas vraiment mon truc !
    Je n’ai pas de compte facebook !
    Je t’enverrai un mp plutôt.

    A bientôt
    Julie

20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 64)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.