#31768
EpictureEpicture
Participant

Bonjour à tous !

J’ai eu ces 4 derniers jours des difficultés à me connecter via mon appareil mobile. C’est pourquoi je vous prie d’excuser ma faible réactivité à tous vos posts très intéressants

Julie Armandine :

Ton intervention me fait plaisir.
J’ai ouvert par ailleurs un fil de discussion « prostate et philosophie », mais il ne semble pas attirer les foules. Cependant, les forums en sont imprégné… de philosophie. Car la pratique du massage prostatique ne peut pas ne pas engager un processus de réflexion sur soi-même, l’existence et la vitalité de ce forum en sont la preuve. Si le contenu n’était que technique, on finirai par tourner en rond, mais il se renouvèle constamment, car le contenu va bien au-delà de la simple technicité d’une pratique. Pour faire simple, je pense qu’il s’agit de donner à sa sexualité la place qu’elle mérite. Quand cette démarche est engagée, on entre profondément en soi-même, que ce soit spirituellement ou corporellement. l’un ne va pas sans l’autre.

Tu dis par exemple

je crains fort qu’elle ne soit interminable

comme si c’était pénible, et à craindre, et tu poursuis en disant :

ma vie est ma quête, ! Instable, déséquilibrée, mais jamais ennuyeuse

ce qui en revanche respire la joie et la confiance.

Les discussions que j’ai avec @bzo, écrites dans le but de partager avec tous, sont le reflet de ces paradoxes. @bzo ne m’engage pas à suivre sa voie, ni moi l’invite à suivre la mienne. Notre discussion permet de mettre en lumière un fait qui semble simple, voire idiot mais qui pourtant est capital : nous n’allons nulle part, et pourtant nous cheminons. Nous arrivons tous à la même conclusion, mais par des chemins différents. nous vivons tous les choses de manière différentes, mais nous parlons tous de la même chose. Il n’est pas nécessaire que nous soyons d’accord, bien au contraire, cela stimule notre réflexion et notre cheminement.


@bzo
tu dis :

je ne sais pas pour toi
mais ce plaisir, ces sensations qui dès le premier instant , sont ressentis dans tout le corps,

Non, pour moi ces sensations ne sont pas ressenties dans tout le corps dés le premier instant.
Il monte par degrés, par paliers. Parfois il ne monte pas du tout. Il n’y a pas de vibration particulière. Mais le fait de me recentrer sur moi même, d’être présent à moi même, de me ressentir comme vivant, me fait énormément de bien.
Cela ne pourrait être que cela : me sentir vivant, me sentir respirer, sentir les battements de mon cœur et sentir dans certains de mes membres, mes doigts, mes tempes, et parfois mais pas toujours, mon anus ou mon coccyx, la pulsation du sang qui circule en moi.
Le cheminement prostatique m’a conduit à apprécier ces instants qui sont en quelque sorte un état préparatoire ou intermédiaire avant le plaisir prostatique (ou pas), cela semble se rapprocher d’un état auto-hypnotique. Pour moi c’est déjà énorme.
Bien sûr le plaisir prostatique, ou du moins les plaisirs que j’ai déjà ressentis sont assez différents de ce que je connaissais avant. Ma sexualité bien que assez solitaire s’est complètement renouvelée.
Mais comme je le martèle depuis le début, ça va bien au delà du plaisir sexuel.

je crains fort qu’elle ne soit interminable.

Julie Armandine, pour moi, ce n’est pas une crainte…

Cela vient compléter ton dernier post cher @andraneros, tu m’as devancé, et nous sommes d’accord.

Bises à tous