#31769
luckylucky
Participant

Bonjour,

Le « je crains fort que ce ne soit interminable ! » En fait, c’était juste une joliesse du langage ! J’ai des phrases ou des bouts de phrases comme ça que j’aime bien et comme un gosse, dès que je peux les placer, je les place. Parfois c’est nul, d’autres fois c’est amusant…

J’ai lié ici « interminable » à une crainte mais je ne le vis pas comme ça. C’est plutôt une constatation, une confirmation de plus par le vécu de l’idée que seul le mouvement existe ! Cela donne le vertige quand on en a conscience et l’on aimerait bien parfois se poser quelque part !
Par ailleurs, tu as raison de remarquer le côté joyeux de la quête parce que c’est exactement ça. Mais la quête est interminable, c’est même sa raison d’être ! Que l’objet à jamais inaccessible puisse maintenir le désir toujours en marche !

A bientôt
Julie