#31785
AvatarEnvole
Participant

je me fais l’effet par moments d’être un musicien penché sur son instrument,
tout absorbé par l’obtention de délicates, de fines harmonies,
un doigt un peu plus décalé, une cuisse pressant un peu plus une couille
et déjà la sensation a totalement changée,
mon dieu que c’est puissant, comme c’est bon
d’être ainsi empli de tellement de frissons, de chaleur ondulante
et puis comme je le répète sans cesse,
cette sensation de courbes sensuelles dansant partout en moi,
liane lascive jusqu’au fond de l’âme,
danse lente, danse de l’amour, je me colle à l’infini de tout mon être

Je ne sais pas pourquoi, peut-être est-ce l’idée de la Renaissance que tu évoquais plus tôt, mais je te vois jouer de la viole de gambe…peut-être est-ce aussi un jeu de mot inconscient 🙂