#31867
AndranerosAndraneros
Modérateur

Je suis d’accord @eveilletajoie. L’excitation ou l’énergie sexuelle sont des éléments importants pour l’apparition du plaisir.

Les retours d’expérience de nos amis qui insèrent leur masseur le soir en se couchant et passent la nuit en le gardant inséré bien au chaud dans leur rectum montrent qu’une attitude passive sans excitation n’est pas toujours suffisante pour faire naître le plaisir. Dans certains cas, dont le mien, ça marche ; dans de nombreux autres cas ça ne marche pas.

En omettant les contractions volontaires on peut favoriser à la fois la détente musculaire nécessaire à l’apparition des micro-sensations et la concentration nécessaire à leur amplification. Ce qui illustre que le « laisser faire » (« do nothing ») ne correspond en rien à ne rien faire.

Nos amis qui peinent à faire l’expérience de l’orgasme prostatique doivent accepter de prendre du temps pour chercher, l’esprit ouvert, les conditions qui leur permettront de sentir les premiers effets de la stimulation de leur prostate. Ce peut être en suivant les conseils donnés dans le traité d’Aneros ou en suivant une voie personnelle qui s’en inspire.

Bon cheminement @eveilletajoie.