#32016
EpictureEpicture
Participant

Ce que j’entends par populace ce n’est pas une catégorie de gens bien définis, c’est plutôt une attitude qui se laisse émerveiller par les belles promesses. Je suis moi-même fréquemment séduit par de belles promesses, et ne m’aperçoit bien souvent que trop tard que j’ai été berné. Il ne faut donc pas te sentir attaqué, je trouve ton propos tout à fait pertinent, mais que veux-tu, tu ne peux pas demander à quelqu’un qui se passionne pour l’équitation, d’avoir la même passion pour la course automobile, ou l’alpinisme. Bien que tout cela ne soit pas incompatible, ce ne sont pas les mêmes choses. La pratique du BDSM n’est pas la même chose que la pratique du massage prostatique, même si pour certains, l’un les a conduit à l’autre. Ce sont quand même des pratiques très différentes. Or, Je le rappelle, la première page du site affiche le traité d’aneros, pas un fouet, ou de la lingerie féminine. Il y a donc forcément une orientation particulière.
Toi même, il y a certains sujets que tu n’abordes pas, ou n’enrichis pas, c’est assez normal.
Cela dit, moi j’entends « la dictature du super O » plutôt comme la dictature des trucs supers : les gros musclés qui arrivent à faire plein de trucs supers, à avoir des orgasmes à la pelle, un peu comme ces acteurs de pornos qui bandes comme des ânes pendant des heures, et qui font jouir ces femmes avides de leur sexe tendu. Les jouisseurs prostatiques seraient ce genre d’homme qui enchainent les orgasmes,les super O et qui demandent à leur corps une fois leur cigarette allumée : « alors, heureux ? »
Mais je vois que je me suis trompé, ce n’est pas ce que tu voulais dire. pardonne moi de t’avoir fait dire autre chose que ce que tu as écris.
Bises quand même