#32326
lighteningboltolighteningbolto
Participant

Merci @Andraneros
C’est vrai que j’ai du changer totalement d’etat d’esprit pour avancer dans cette quete.
Je cherchais effectivement à gagner en sensation, alors que je devais apprendre plutôt écouter ce que mon corps me renvoyait en fusionnant mon esprit avec lui. Et laisser partir les choses sans chercher à dompter ou comprendre… Et apprendre cette lecon prend beaucoup de temps, car c’est loin d’être innée. Et pour les « analyseur » comme moi, c’est surement encore plus dur car il faut d’abord faire taire son cerveau.
Toi et les zamis du forum ont été d’un grand secours de par vos conseils à ce niveau. Ne pas attendre l’orgasme et accepter en appréciant patiemment le rewritting, ainsi que le changement de vision évoqué plus tôt ont été les elements qui m’ont permis de progresser et decrocher ma première étoile.

J’en profite pour évoquer ma 14 séance hier soir.
Un peu moins intense que la veille. Mais tout de même 4 petits orgasmes 🙂 Je pense que j’ai laissé trop peu de temps à mon corps pour enregistrer les données.
J’avais aussi testé l’inverse de mon experience précédente: j’ai commencé par le Maximus puis l’helix. Comme dis dans un des posts précédents, je trouve ce dernier plus précis et plus stimulant, mais je trouve qu’il glisse moins que le maximus (defaut de fabrication?), ce qui le rend au final moins agréable.
Je pensais preparer le terrain et ajouter le coté stimulant pour « décoller », mais finalement, c’est une erreur.
Je pense maintenant que le coté stimulant est mieux au début, et une fois « chaud » le coté glissant et doux du maximus favorisera la detente et donc la venue de l’orgasme. Réponse par le test dans quelques jours 😉