#32494
EpictureEpicture
Participant

Des nouvelles !

J’ai acquis ces dernier temps la capacité de dissocier les deux formes de jouissance que mon corps est capable de ressentir.
Personnellement je préfère éviter de leur donner un genre, mais je comprends mieux ce que beaucoup ressentent comme leur part féminine, et leur part masculine.

Je connaissais un plaisir bref, frustrant, mais qui pouvait néanmoins être puissant, et le massage prostatique, associé aux techniques de Mantak Chia, m’a permis de découvrir, et de faire grandir une autre forme de jouissance, plus profonde, moins localisée. Les techniques de Mantak Chia peuvent ont fait décoller ce nouveau plaisir, qui peu à peu s’est détaché du pénis. Je peux ressentir des orgasmes similaires aux orgasmes éjaculatoires, mais sans éjaculation, donc sans période réfractaire après l’orgasme, et donc multiples. Mais ce ne sont pas ces orgasmes qui sont cette nouvelle forme de jouissance, ils sont différents. Il y a, dans le processus de progression de la montée du plaisir une sorte de bifurcation. Si à ce moment de bifurcation je continue à stimuler le pénis, je bascule en mode multi orgasmique avec orgasmes péniens sous la forme ancienne et habituelle, bien que beaucoup plus puissant (super T), mais si je ralentis, voire cesse toute stimulation pénienne, je passe en mode orgasmique de cette nouvelle forme, qui est plus diffuse, plus subtile, plus profonde, et de nature insaisissable. De ce côté-ci , bien que j’ai fait d’énormes progrès, il y encore beaucoup de choses à approfondir, à expérimenter, mais le fait d’avoir identifié cette distinction entre ces deux plaisirs, est selon moi une étape décisive dans mon cheminement. Nous verrons quelle évolution cela apportera, mais elle est déjà pleine de promesses.

Bon cheminement à tous !