#32606
bzobzo
Participant

hello chère @envole

…Comme une quête intérieure sans fin, aux constructions toujours renouvelées, en fonction des personnalités, des corps qu’elles habitent, des instruments qu’elles utilisent (instruments toujours plus ingénieux !!!!)…Bon en tant qu’artiste j’avoue que je trouve ça génial ! Et en tant que femme trans, ça me transporte de joie parce que je peux vraiment exprimer ma libido de femme, alors que mon corps est né garçon…Quelle chance !!!

le plaisir tel que nous l’explorons, est véritablement un art,
un art à destination de soi-même,
on a comme public une et une seule personne, nous-même,
on a comme support pour cet art, une et une seule personne, nous-même
et on a comme artiste s’exprimant sur ce support, une et une seule personne, nous -même

par contre, de monade à monade, on peut s’échanger des informations, des tuyaux, des impressions,
on peut aussi établir une complicité très puissante, même si fugace

comme dans l’art, on trouve ici une façon de sublimer momentanément la solitude,
une façon de dépasser momentanément la solitude,
une façon de se dépasser
sauf que contrairement à l’art,
on a comme public une et une seule personne, nous-même,
on a comme support pour cet art, une et une seule personne, nous-même
et on a comme artiste travaillant ce support, une et une seule personne, nous -même

le produit de notre art est vécu dans l’instant, au plus profond de notre chair
et s’évanouit en fumée l’instant d’après,
une fois la séance terminée

bien que des changements profonds peuvent nous changer lentement,
peuvent changer notre personnalité peu à peu