#32657
bzobzo
Participant

je continue

les sensations chez moi, proviennent de toutes les parties du corps
mais bien sûr avant tout du bassin, avec toute sa houle langoureuse, sensuelle
et puis là il y a un épicentre, l’épicentre des ondes de la prostate
montant grâce aux contractions

ma fontaine des profondeurs, c’est grâce à elle avant tout que la magie est possible

les contacts des parties génitales avec les cuisses ou avec les doigts
semblent d’une nature tellement différente,
tellement tellement radicalement différente

quand je suis en mode liane lascive,
les cuisses semblent faire partie du bassin, ils bougent ensemble
et quand ils viennent enserrer mes couilles, mon sexe,
cela semble tout naturel,
ils sont fait pour danser ensemble, ceux-là,
pour se serrer tendrement, pour se serrer fiévreusement,
pour se frotter inlassablement les contre les autres
et les sensations qui en résultent,
sont d’une douceur voluptueuse superbe, c’est de la ouate chaude, lascive,
qui envahit tout mon corps,
c’est du nectar chaud et soyeux

alors que les contacts avec les doigts,
eh bien c’est comme de la dynamite sans cesse,
petites explosions, grosses explosions, toute la gamme des détonations possibles, y passent,
rien à voir donc

mais trop, c’est trop, je crois qu’un trop grand afflux soudain d’ondes sexuelles mâles
provoque un déséquilibre avec tout le reste,
les ondes sensuelles éveillées par le restant du corps, par la prostate

il faut donc éviter les contacts trop directs même si sur le moment, c’est bien agréable
car un afflux soudain, trop massif,
provoque un déséquilibre durable,
noient tout le reste des sensations au lieu de collaborer avec
pour délivrer des sensations plus riches, plus variées issues de la synergie

alors qu’en se restreignant à des effleurements, des vols lents en rase-motte,
on injecte juste la dose qu’il faut pour ne pas perturber la circulation générale des sensations
et quelle sensualité supplémentaire à caresser comme cela à distance!
souvent ce sont juste les poils des couilles comme des roseaux se ployant
qui font contact avec mes doigts

il y a tout un monde de sensations à découvrir dans les effleurements
et les contacts fantômes avec des parties aussi sensibles que son sexe, que ses couilles!

voilà ma vérité du jour,
voyons si elle résistera plus longtemps que tout le reste que j’ai affirmé ces derniers moments
concernant ces fichus contacts entre les doigts et mes parties