#32660
bzobzo
Participant

Il faut distinguer dans les parties genitales le gland. C’est le gland qui ecrase le reste. Mais routes les autres parties parricipent de la montée du plaisir, en particulier pour moi le dessous de la verge.

pour moi, c’est plutôt une question de type de contact avec mes parties,
avec mes cuisses il n’y a aucun problème, ils accompagne et fortifient les sensations de mon plaisir au féminin,
mon sexe, mes couilles deviennent une véritables petite usine
à produire un nectar ineffable qui renforce les sensations des caresses,
des vagues de douceur chaude, frissonnante, une volupté délicieuse et constante
additionnée au corps en mode liane lascive et aux caresses
qui forment mon miel de chaque instant
qui sera en mode dialogue concertant avec les contractions,
les mouvements de va et vient ou les doigts dans mon A-pussy

le gland en fait, je ne le touche jamais, en tout cas avec les doigts,
c’est plutôt la base de la hampe, les couilles,
je préfère nettement, j’ai même jamais vraiment essayé, faudra que j’essaie une fois,
au moins pour voir pourquoi cela ne me parle pas du tout

je perçois bien ton jeu à cette limite entre ondes masculines, et ondes féminines,
personnellement il m’intéresse moins,
pas du tout en fait,
les contacts avec mes parties génitales ne m’intéressent
que dans la mesure où je peux les intégrer à mon plaisir au féminin, ce que j’appelle mon plaisir au féminin
quand ils prennent trop le pas, les ondes mâles,
cela devient vite moins fin, moins riche, moins varié,
moins cette sensation d’harmonie sauvage, d’harmonie chantante
dans tout le corps