#32730
bzobzo
Participant

ce que je préfère tout de même comme contact des doigts avec mes parties,
c’est quand les doigts sont posés, pressant sur mon pubis à la base de la hampe,
touchant légèrement celle-ci

je vais tirer plus ou moins fort le pubis vers l’arrière avec les doigts enfoncés plus ou moins dans la peau,
tout mon appareil, couilles, sexe, est tiré aussi vers l’arrière,
mise plus ou moins en tension ainsi par la traction des doigts vers l’arrière
en même temps, je commence des contractions lentement, puissamment,
les sensations sont tellement irrésistibles, puissantes, ainsi,
jouant sur la longueur et la vigueur de la contraction,
variant les effets comme si j’étais engagé dans une pénétration

j’aime aussi les contacts par « accident », souvent le gland,
je le cogne par inadvertance,
à force de laisser mes doigts roder dans la région,
ces contacts fugaces provoquent comme une décharge électrique dans tout le corps
que je prolonge par quelques contractions plus vigoureuses, plus appuyées,
qui accentuent encore le décollage dans l’instant

la main sur le périnée, bien à plat, une partie de la paume touchant les bourses,
un bout de doigt effleurant l’entrée de mon A-pussy,
tantôt s’enfonçant légèrement, tantôt juste recouvrant celle-ci ,
ainsi de tranquilles contractions infusant de la vie à l’ensemble,
tout le bassin bientôt est en feu,
irradiant dans tout le corps d’ondes puissantes

je reviens sur ma « philosophie » des contacts avec les parties génitales
qui, en principe, sont bannies de la pratique prostatique
et en effet on ne devrait pas trop en user
tant qu’on a pas acquis une forte maîtrise pour éveiller la prostate

le type de contacts que je prône donc, cela n’a rien à voir avec la masturbation,
on ne cherche pas à éveiller le même type de plaisir ,
on veut des ondes sexuelles mâles, en quantité
on veut les mêler aux vibrations de la prostate
plus tout ce que le reste du corps, caresses, corps en mode liane lascive, produisent,
on veut que tout cela forme un flux puissant et homogène
qui nous envoie au septième ciel durablement

quand vous y arrivez, votre sexe la plupart du temps, reste bien au repos
malgré de nombreux attouchements
et un flux constant massif d’ondes sexuelles mâles

il faut bouger la main le moins possible une fois que vous êtes au contact,
comme je l’ai déjà écrit,
ce que l’on doit parvenir à ressentir, ce que l’on doit rechercher,
c’st un effet fiche qui a été enfoncée dans une prise,
vos doigts sont la fiche mâle, une fois que vous êtes en contact, même légèrement,
vous êtes enfoncé dans la prise, les ondes sexuelles mâles tout de suite devraient affluer,
n’oubliez pas les contractions,
toujours synchroniser toutes ces actions à des contractions,
les contractions sont votre baguette magique touchant le chapeau
pour faire sortir le lapin qui va vous permettre de dévaler le tunnel vers le pays des merveilles

au contraire les mouvements, dérangent ce flux d’ondes éveillé,
vont changer sa nature, si vous effectuez des mouvements de type caresse,
ce flux va se changer en sensations péniennes , pour reprendre une expression d’ @epicture,
ce n’est plus exploitable de la même façon,
il n’y aura plus une synergie qui va se produire avec les autres types d’ondes
et former un flux homogène

votre sexe aussi va avoir tendance à se raidir,
continuez ainsi et assez rapidement vous arriverez à l’éjaculation,
alors qu’avec l’autre manière décrite plus haut,
vous pouvez continuer pendant des heures même à produire des quantités massives d’ondes sexuelles mâles
sans que votre sexe ne prenne l’ombre d’un raidissement