#33655
bzobzo
Participant

Toute cette recherche m’a permis de comprendre que ma prostate et ses sensations sont à la base de ma libido. Avant je ne ressentais que les stimulations les plus fortes, les plus grossières, et ma sexualité était faite d’à-coups et aussi de beaucoup de frustrations…Aujourd’hui je vis mon plaisir dans toutes ses nuances parce que je suis à l’écoute de toutes les ondes de plaisir que m’envoie ma prostate au jour le jour…Et grâce à ça, j’ai trouvé une vraie cohérence dans toute ma sexualité, au-delà de toute notion de genre…

c’est tellement vrai, c’est aussi que je vis totalement aujourd’hui

pour le reste, je ne suis pas sûr ce que tu entends par assumer ton corps d’homme et en même temps ta féminité,
même si je pourrai reprendre à mon compte cette citation
mais uniquement durant mes séances, mes moments d’ébats
où je laisse tout ce qu’il y a au fond de moi s’exprimer librement, sans entraves

une remarque cependant,
ton pénis, tu peux encore aller plus loin et le mettre entièrement au service, au moins durant tes séances,
de ton plaisir prostatique,
appelons-le plaisir prostatique,
même si cela n’a pas grand chose à voir avec un plaisir prostatique classique,
disons plutôt des moments de plaisir où la prostate participe massivement,
même dans un schéma plus global impliquant tout le corps,
où tout le corps est sollicité pour procurer du plaisir,
en même temps en tant que récepteur et en même temps en tant qu’émetteur, des sensations

ton pénis donc, j’écrivais, les ondes générées à partir de celui-ci,
peuvent venir alimenter ton plaisir au féminin, le décupler de façon splendide,
c’est ce que j’appelle, le faire bander vers l’intérieur
et aller accroître le plaisir de la femme éveillée, des forces éveillées grâce à la prostate

je pourrais écrire des pages et des pages sur le sujet,
tout est bon dans le sexe masculin comme dans le cochon,
on peut le reprogrammer de multiples façons,
tu parles toi-même régulièrement du gland ressenti comme un clitoris
il y a moyen de l’utiliser de bien des manières dans notre pratique
sans le faire bander ou du moins sans le faire cracher
car ces derniers temps, je le laisse même durcir pour accroître la puissance des ondes mâles
mais jamais sans que cela n’aille vers un plaisir classique de mâle avec l’éjaculation,
je contrôle cela de plus en plus

j’espère en tout cas que tu continueras de venir par ici,
j’ai été très heureux d’échanger avec toi,
tu sais ce que je vis durant mes séances,
beaucoup de points communs , il me semble,
j’ai cru percevoir une grande complicité à distance par moments