#33775
bzobzo
Participant

je me contente de micro-séances ces derniers jours,
la plupart du temps, même pas une minute,
ce sont comme des opérations chirurgicales au geste précis, net, atteignant l’objectif fixé,
je n’ai besoin que de quelques contractions, quelques caresses et quelques mouvements de corps,
ce qui passe en mes tuyaux,
c’est du jus pur à 100%, concentration maximale

sentir cela en moi, ne fusse que quelques instants, ce nectar ineffable,
c’est comme se retrouver quelques instants au paradis,
alors je fais des aller-retours,
un moment je suis devant mon écran à regarder un film,
l’instant d’après je le mets en pause et en deux temps, trois mouvements,
je ne suis plus moi
ou plutôt un autre moi, plus riche, plus complet, plus sensible est en place,
me bouge en mode liane lascive

comme c’est bon de bouger en mode liane lascive
quand c’est le désir qui est entièrement votre moteur,
le grand désir, celui qui se nourrit de l’énergie de mes abysses,
il me bouge, comme il me bouge,
par moments je jouis rien que de bouger,
cela me frotte quelque part comme si j’étais tout entièrement l’intérieur d’un sexe
tellement cela met des arabesques lascives en route partout en moi,
je me transforme en une montagne de soie flottante, s’envolant, explosant doucement,
partout il n’y a plus que de la soie en mouvement, des myriades de papillons,
surtout dans mon cerveau

ultime relâchement, s’abandonner au plaisir
se sentir avoir deux sexes fusionnés,
ne plus appartenir à aucun des deux