#33810
EpictureEpicture
Participant

Bonjour à tous,

Je pensais pouvoir un jour annoncer le basculement de mon être dans une autre dimension, celle ou les orgasmes prostatiques succédent aux super O, qui succèdent aux déferlantes, et aux tsunamis, mais cela ne se passe pas comme ça.
Il n’y a pas pour moi de basculement, il y a lentes et progressives modifications, avec une courbe qui semble légèrement ascendante. Mais même cette assenions est difficilement perceptible, un peu comme le mouvement des aiguilles des minutes et des heures sur une horloge. C’est en remontant loin dans le passé que l’on peut éventuellement s’en apercevoir. Eventuellement parce que la connexion à moi même, à ce qu’il vit en moi, brouille l’image que je me fait du passé car je vis de plus en plus dans le présent. De ce fait, les éléments comparatifs se dissipent.
Mon corps me parle de plus en plus souvent. Il m’envoie des signes, toujours agréables : vagues vibratoires, spasmes musculaires pics électriques, fourmillements, brusques changements du rythme cardiaque, bouffées de chaleur, sensation de froid dans le dos, sensations de battements dans la gorge, etc… à n’importe quel moment du jour, ou de la nuit. Ces signes peuvent paraitre inquiétants, mais ils ne m’inquiètent pas. Tous les voyants médicaux (car je consulte quand même régulièrement) sont au vert. Mon médecin me dit que je suis en très bonne santé, sauf quelques réactions allergiques aux pollens.
Je deviens accroc à toutes ces manifestations, corporelles et émotionnelles, quand elles s’estompent, je relance avec diverses pratiques :
– Massage prostatique
– Masturbation sans éjaculation (façon Mantak Chia)
– Port d’anneau pénien
– Séance de Méditations
La méditation prend de plus en plus de place. Depuis que j’ai découvert tandava, la danse de shiva/shakti, (voir les liens dans le sujet dédier au tantra) J’ai abandonné le massage anerosless. Le mouvement de balancier de cette pratique doit certainement masser la prostate d’une façon beaucoup plus efficace. Probablement d’ailleurs comme doit le faire les techniques de mise en orbite microcosmique préconisées dans le Taoïsme, mais ce dernier favorise un mouvement ondulatoire d’avant en arrière. Il est pour moi moins naturel, plus forcé que le mouvement latéral de Tandava. Tout cela bien sûr selon mon expérience personnelle.

Bon cheminement à tous