#33874
aneveilaneveil
Participant

Bonjour,

Ok, c’est donc plus clair.

Pour avoir un modèle assez proche et si il s’agit de s’initier au plaisir prostatique (orgasmes secs, sans éjaculation), je ne pense pas que cela convienne, surtout dans un premier temps. (personnelement je n’obtiens pas d’orgasme prostatique avec, même sans vibration)
Par contre, si il s’agit d’avoir du plaisir anal et prostatique (rapidement) tout en se masturbant on obtient effectivement des sensations assez fortes avec des éjaculations explosives et une quantité de sperme bien plus importante que lors d’une masturbation normale.
Dans ce cas là on utilise les vibrations par intermittence pour ne pas rapidement insensibiliser la prostate.

Le problème (pour moi) c’est que je trouve que ça désensibilise pas mal la prostate lorsque l’on cherche à éveiller sa sensibilité prostatique pure et que les grosses émissions de sperme vident encore plus de mon énergie sexuelle qui s’avère si précieuse lors d’un cheminement prostatique.

Pour un cheminement prostatique il vaut mieux privilégier les Aneros (Helix ou Progasm Jr pour commencer)
ou un gode non vibrant comme le merveilleux Pure-Wand que l’on utilise « hand free »
Mais la démarche est très différente pour ne pas dire opposée car avec un masseur non vibrant on est à l’écoute de sa sensorialité, des micro-plaisirs que l’on laisse grandir avec la respiration et la concentration, on avance de manière très subtile et en gémissant de plus en plus bruyamment jusqu’a l’orgasme(s). Avec ce type de masseur vibrant on quitte l’écoute sensorielle pour de grosses sensations pas forcément subtiles et pour une masturbation boostée.
C’est mon avis et il est possible que certains puissent avoir (avec ce masseur vibrant) des érections et des éjaculations sans toucher au pénis
voir encore des orgasmes secs, mais je pense que c’est assez rare.

Pour une utilisation anale et vaginale, je penses qu’il faut être extrêmement rigoureux sur le nettoyage car dans l’idéal et pour éviter toute infection vaginale, il vaut mieux séparer l’usage anal d’une utilisation vaginale.