#33928
AndranerosAndraneros
Modérateur

J’apporte à la question posée dans le titre de ce message une réponse à partir de mon expérience qui se rapproche de celle que décrit @aneveil :

Nos rapport sexuels ont donc complètement changés, mais je sais qu’elle est très rassurée de faire l’amour de manière très classique et de me retrouver aussi « en mode Pénis » uniquement.

ça a pu la mettre mal à l’aise parce que je n’avais pas suffisamment exprimé mes besoins, ce que je ressentais, et qu’elle avait l’impression d’être exclue de mon plaisir, car je crois que les femmes on vraiment besoin de se sentir désirées, sentir que leur corps produit en nous beaucoup d’excitation.

Il y a un rapport de confiance à créer et je ne recherche pas la même chose à deux que seul.

Tout d’abord nous avons évolué, ma femme et moi, en partant d’une situation dans laquelle nos ébats étaient devenus rares, pour 10 000 raisons comme dans de nombreux couples vieillissants, dont en particulier de gros problèmes de santé. Je vais parler, non pas des techniques pour combiner deux formes de plaisirs différentes ce qu’ @aneveil a déjà très bien fait, mais de l’évolution de ma femme d’un état quasi asexuel et plutôt anorgasmique à un état d’esprit dans lequel elle partage ses pulsions avec moi, dans lequel elle cherche activement à sa manière et à son rythme à développer sa capacité à jouir, dans lequel elle apprend à lâcher prise, dans lequel nous vivons un partage sensuel qui correspond, je pense, à ce que tu attends @bzo.

Après ma découverte clandestine du plaisir prostatique et la peur qui a envahi ma femme après sa découverte de ma pratique, les clés du renouveau de nos relations sexuelles et de notre épanouissement sensuel bien au delà de ce que nous avions connu dans notre jeunesse ont été la confiance qu’elle a accepté de m’accorder et le temps sans limite que je me suis engagé à lui accorder pour me suivre dans cette expérience de développement personnel.

Dans un premier temps j’ai eu l’impression qu’elle acceptait le nouvel amant que je devenais, qu’elle prenait en charge les nouvelles stimulations qui me faisaient vibrer mais sans se mettre elle-même en cheminement. Puis un jour elle m’a dit que j’avais des jouets mais pas elle… Je lui ai donc offert ce qui me paraissait le mieux correspondre à son envie d’expérience, selon les retours de tests publiés par les blogueuses spécialisées (merci à elles et à leurs confrères).

Je l’ai laissée faire la découverte de ses nouveaux jouets à sa convenance, en restant à sa disposition pour répondre à ses questions si elle en avait. La seule question qu’elle m’a posée un peu plus tard concernait la recharge du Womanizer 500P . C’était gagné, elle avait pris en main le développement de sa capacité à jouir dont la première étape a été pour elle de découvrir qu’elle pouvait répéter les orgasmes en chaîne, ce qu’elle n’avait jamais fait auparavant. La deuxième étape a été d’utiliser son jouet en ma présence et de vivre 3 ou 4 orgasmes devant moi. Elle ne s’était jamais masturbé devant moi auparavant.

Le reste est une évolution personnelle étape par étape dont chaque découverte intermédiaire ne faisait que renforcer son envie de poursuivre son développement.

Je suis persuadé que les éléments forts mis en avant dans mon message ne te sont pas inconnus @bzo. Mais il peut t’être utile d’en avoir une confirmation.

Bon cheminement @bzo.