#34098
bzobzo
Participant

belle séance au lit, plutôt longue
mais déjà avant toute la soirée, de multiples micro-séances
où j’expérimentais avec cette main gauche la plupart du temps dans la région de la bouche,
passant sur les lèvres, les effleurant, les frottant lascivement
ou simplement la paume sur ma bouche entrouverte comme si je baillais,
comme si je formais avec mes doigts fermés un petit nid pour mon souffle, mes gémissements
où ils pouvaient se reposer un instant avant de prendre leur envol

longue séance au lit donc,
je me suis bien laissé emporté par mon élan,
toute la machine à produire de la soie dense et velouteuse en moi, fonctionnait à plein régime,
plus liane lascive que jamais

et quand de temps à autre, je passai ma main sur la bouche,
redevenant tellement intime avec mon souffle, tellement intime avec mes gémissements quelques instants,
tellement intime avec mes boyaux en feu et en miel,
cela semblait redoubler, enfin ce n’est pas l’expression qui convient,
cela semblait acquérir un velouté encore plus délicieux, encore plus délicat

à un moment donné j’ai eu envie comme dans le temps de sentir de l’urine chaude couler sur moi,
sentir les petites gouttelettes jaunes courir sur mon ventre à la queue leu leu,
quelques jets s’échapper, venir m’éclabousser puissamment

je me levais et aller prendre une alèse imperméable que je plaçais sur le lit,
allait aussi boire un demi litre d’eau en vitesse, eau gazeuse San Pellegrino, ma préférée
et puis retournais me donner du plaisir,
jusqu’à ce que je sente que je suis prêt à faire monter les premières gouttelettes dorées,
cela a durée longtemps avant que j’y arrive, un premier jet timide
mais qui est sorti puissamment et m’a fait crier comme si je lâchais une bordée

je repris tout de suite ma pratique, comme c’était bon,
le fait d’avoir pendant de longues minutes fait l’effort
d’essayer de faire monter de l’urine tout en me caressant et bougeant langoureusement
cela reprenait de plus belle,
comme si d’avoir fait l’effort d’essayer de vider ma vessie,
après quand je reprenais mes contractions, cela semblait plus réactif que jamais

mais j’avais envie de sentir l’urine chaude sur moi plus amplement,
son humidité partout sur mon bas-ventre, sous moi,
et puis de lâcher quelques gros jets qui passaient dans mon tuyau en m’arrachant des cris de plaisir,
après plusieurs tentatives et reprises de ma séance, enfin mes efforts furent récompensés,
cela commençait à monter plus sérieusement, je lâchais bordée sur bordée
et je criais, je gémissais,
j’avais la sensation de lâcher des flots de sperme dans toutes les directions

je continuais de me caresser et de bouger en même temps que je pissais dessus avec délice
et aurais voulu pouvoir continuer ainsi jusqu’au petit matin,
j’étais complètement trempé mais la vessie bientôt fut complètement vide,
je m’arrêtais, pliais l’alèse et allait la mettre dans la baignoire en essayant de ne rien renverser,
me mis aussi sous la douche,
histoire de me laver de toute cette urine froide qui me coulait maintenant à la peau