20 sujets de 341 à 360 (sur un total de 739)
  • Auteur
    Articles
  • #33993
    bzobzo
    Participant

    il y a des consolations tout de même à être tout seul dans mon coin,
    c’est que j’ai tout mon temps à moi pour peaufiner cette pratique,
    à la rendre de plus en plus incroyable,
    je suis devenu diaboliquement efficace à cela

    #33995
    bzobzo
    Participant

    il y a quatre manières de progresser dans sa pratique

    d’une part en augmentant l’efficacité de la montée des ondes de nos profondeurs,
    toujours mieux se lâcher, toujours mieux s’abandonner, toujours mieux s’ouvrir,
    c’est juste cela en fait, mieux faire monter les énergies de nos profondeurs,
    celles qui alimentent notre grand désir,
    la pompe à ondes des abysses, toujours plus puissante, toujours plus efficace

    d’autre part, en améliorant sa technique,
    améliorer celle-ci, c’est augmenter l’efficacité de traitement des ondes que nous parvenons à faire monter,
    les convertir en de plus en plus de nuances, toujours plus fines, plus délicates
    ou plus puissantes, plus incisives, plus bûcheronnes,
    selon les moments et selon ce qu’on a envie de ressentir

    c’est aussi parvenir à augmenter notre efficacité à percevoir ce qui se passe en nous,
    notre capacité à nous écouter, à réagir à la moindre fluctuation de sensation

    et enfin à nous débrider de plus en plus, faire exploser les tabous, les barrières en nous,
    tout ce qui nous retient de faire ceci ou cela ou de ressentir ceci ou cela, dans notre pratique,
    souvent sans même qu’on s’en rende compte,
    parce qu’on a une certaine idée de la masculinité chevillée au corps, par exemple
    ou parce qu’on a des tas d’idées préconçues

    #34054
    bzobzo
    Participant

    ma technique est désormais bien au point,
    aussi bien pour mes micro-séances, que pour mes séances au lit,
    les différences, ce que je peux attendre comme sensations, etc

    certes cela va encore évoluer, cela évolue toujours,
    tant qu’il y a de la vie, cela bouge, cela bougera, cela progressera
    mais les bases solides, stables sont désormais là,
    plus de zone d’ombre, de part sur laquelle il y a encore de l’hésitation

    je ferai un de ces jours, un résumé technique complet

    #34076
    bzobzo
    Participant

    que de moments magiques encore ce soir au lit, comme hier soir,
    courbes interminables de mon plaisir,
    courbes dansantes de mon plaisir,
    comme je suis bien en mode liane lascive,
    à me laisser aller, à m’abandonner, à bouger ainsi en toute liberté, sans aucun tabou,
    à sentir cette féminité épanouie, florissante, de plus en plus présente en moi

    la volupté à partir d’une certaine densité, à partir d’un certain degré d’intensité,
    crée une telle sensation de béatitude dans tout le corps,
    douce, langoureuse extase de ma chair enivrée,
    je n’en finis pas de frotter mes cuisses contre mon sexe, contre mes couilles,
    de frotter une jambe contre l’autre,
    de me caresser lentement sans cesse, la poitrine, les flancs,
    partout où il y a de la peau ou des muqueuses,
    je suis tout en courbes, frémissements et frottements

    la bouche, aussi, j’ai rapporté il y a quelque temps que j’ai découvert cette zone, ses possibilités,
    dorénavant c’est totalement intégré,
    j’adore passer lentement les doigts sur mes lèvres entrouvertes,
    sentir mon souffle chaud, haletant contre ma paume,
    sentir mes gémissements comme des colombes pas pressées,
    qui s’attardent un peu entre mes doigts sur mes lèvres

    et puis je presse, je presse par en bas, les contractions qui montent
    qui m’apportent les bonnes vibrations de ma prostate, ma très chère complice ,
    par moments, cela devient tellement divin,
    de sentir comme un engin me remonter dans les entrailles,
    tout fond sur son passage, tout se transforme en nectar,
    comme je voudrais que tout se fige comme cela pour l’éternité,
    avec ce bien-être généralisé dans mon être,
    cette divine sensation de béatitude qui m’a envahi des pieds à la tête

    quel plaisir épanouissant, quel papillon merveilleux déploie ses ailes quelque part en moi,
    je vogue, je vogue, sous des cieux lointains, je suis loin, tellement loin,
    cette brise des tropiques, chaude, chargée de parfums délicats,
    cette paix, cet apaisement dans ma chair
    en même temps que les puissantes et calmes vagues de cette volupté ineffable,
    que s’arrête l’instant ainsi,
    que ce baiser des cieux dans ma chair perdure jusqu’à la fin des temps

    #34077
    bzobzo
    Participant

    la communion dans la chair, douce communion païenne sans dieu, sans saint
    mais avec une telle passion, avec une telle ferveur

    quelle pureté, quelle merveilleuse pureté de la chair en extase

    #34078
    bzobzo
    Participant

    j’adore les doigts dans la région de la bouche,
    c’est devenu une de mes positions favorites de la main gauche

    caressant lentement les lèvres entrouvertes
    ou simplement posés dessus, sentant le souffle chaud monter,
    sentant la légère et rauque vibration des gémissements

    je ne sais pas pourquoi mais cela favorise superbement mon excitation, mon abandon,
    les renforce considérablement,
    la sensation de sentir avec les doigts, ce qui se passe dans mes entrailles,
    d’effleurer du bout des doigts la forge surchauffée de mes entrailles,
    la divine mécanique en branle pour me faire décoller,
    créant les vagues de volupté en moi,
    comme si tout cela se passait aussi dans ma bouche
    ou du moins ayant un fort écho de tout cela entre mes lèvres, entre mes doigts

    #34080
    bzobzo
    Participant

    caresses langoureuses du visage,
    les doigts passants lentement sur les lèvres, venant s’insinuer un peu entre,
    puis repartant effleurer légèrement les joues,
    tantôt juste du bout des doigts, tantôt avec toute la paume

    les lèvres effleurées, s’écartant,
    le souffle chaud, le souffle ardent, le souffle rauque,
    les gémissements débouchant de la caverne humide,
    venant effleurer mes doigts, je les entends au travers de mes doigts comme d’un voile,
    mes doigts comme un voile posé sur ma bouche
    qui bouge légèrement, qui tressaute légèrement avec chaque gémissement qui passe,
    la paume posé sur la bouche, le souffle venant tournoyer dessus

    silence, on jouit

    je découvre avec émerveillement toute cette zone, c’est d’une puissance sensorielle, sensuelle, sidérante,
    ma main reste l’essentiel du temps pour l’instant dans la région de la bouche,
    tellement le pouvoir érotique des caresses sur les lèvres, sur les joues,
    est grand

    bon je descend quand même un peu sur les seins, les flancs, les fesses,
    un peu partout en fait
    mais la plus grande partie du temps pour l’instant je m’attarde sur mes lèvres
    et elles deviennent électriques,
    semblant dégager des tas de bonnes ondes fort voluptueuses,
    c’est tout à fait étonnant

    #34084
    bzobzo
    Participant

    bon, je continue avec cette histoire,
    je ne sais pas bien comment cela se fait
    mais cette main sur mes lèvres, ces doigts dans cette zone,
    cela éveille autant d’ondes puissantes, sensuelles
    que quand je frotte mes cuisses contre mon sexe, mes couilles

    bref, je viens de découvrir une nouvelle source aussi puissante
    que celles dont je disposais déjà dans le bassin,
    j’ai eu droit déjà à d’incroyables moments, tellement délicieux et puissants
    mais il va me falloir un peu de temps et d’expérimentation pour équilibrer tout cela,
    ajuster le restant de l’orchestre à ce nouveau musicien,
    bien comprendre comment l’intégrer, comment optimiser tout ce qu’il peut m’apporter,
    adapter ma technique

    j’essaie aussi de comprendre comment cela se fait,
    bien sûr tout le corps participe à mes séances, participe à l’éveil de mon plaisir,
    pas une once de mon corps qui ne génère des vibrations,
    cependant les grosses sources étaient tout de même dans le bassin jusqu’ici,
    les contractions m’apportant les vibrations de la prostate,
    mes parties génitales avec mes cuisses ou occasionnellement ma main
    ou encore mon anus-pussy fouillé par mes doigts,
    trois sources puissantes dont la synergie ou l’alternance assuraient jusqu’ici
    le gros des ondes sexuelles de ma pratique

    mais là je viens de découvrir une autre source majeure, vraiment majeure,
    ma tête, surtout autour de la bouche, des lèvres, enfin cette zone, les joues aussi, pour l’instant
    mais je n’ai pas fini d’explorer,
    peut-être la chevelure peut aussi être tout aussi réactive, générer aussi puissamment, je ne sais pas encore,
    j’attends d’avoir une bonne maîtrise de la zone dont j’ai déjà commencé à goûter les bienfaits
    avant de me lancer plus haut,
    j’ai un peu regardé si qui pouvait expliquer, il y a bien le chakra de la gorge, le chakra couronne aussi
    mais je ne suis pas sûr que ce soit associable,
    quelque chose se passe,
    il doit bien avoir une raison
    ou bien ai-je tout simplement découvert une zone du corps
    qui m’est particulièrement sensible et génératrice d’ondes sexuelles
    qui m’est tout à fait spécifique?

    en tout cas une merveilleuse, une divine surprise
    qui va encore faire faire un bond à ma pratique ,
    cette source est très riche, tellement puissante, au moins autant que mes parties génitales,
    pas autant bien sûr que ma prostate,
    elle, elle est tout à fait à part,
    sans elle, le reste ne fonctionne plus ou quasi plus

    #34085
    bzobzo
    Participant

    bon apparemment, ce ne serait pas une source à part entière
    mais une extension,
    quelque chose comme cela

    tout à l’heure, j’étais dans la salle de bain devant le miroir,
    pris d’une petite envie et curiosité de voir ce que cela aller donner debout,
    je ferme les yeux
    et je commence à me caresser les lèvres et les joues langoureusement, lascivement,
    rien ne se passe
    mais là j’effectue une contraction,
    les vibrations de la prostate donc
    et directement en même temps que dans mon bassin,
    j’ai senti les vibrations de la prostate se répandre dans mes joues, dans mes lèvres

    c’était très net, je ne l’avais pas senti jusqu’ici ainsi,
    aussi nettement connecté à ma prostate,directement découlant d’elle
    parce que tout simplement j’avais aussi d’autres actions, d’autres acteurs de mon plaisir en action,
    des caresses, mes cuisses contre mes parties, le corps en mode liane lascive,
    ici debout rien de tout cela,
    il y avait juste quelques doigts sur les lèvres, sur les joues , bougeant lentement
    et puis j’ai enchaîné avec deux, trois contractions
    et là j’ai senti en même temps que les vibrations se répandaient dans mon bassin,
    qu’ils affluaient aussi directement dans mon visage,
    c’était très frappant comme expérience

    un début d’explication,
    je ne sais pas bien l’origine du phénomène, comment cela est-ce possible
    pourquoi il y a cette connexion privilégiée avec mon visage caressé langoureusement et ma prostate
    mais elle est bien là, extrêmement puissante,
    j’ai la sensation tout de suite d’une aura autour de mon crâne,
    une aura de vibrations de la prostate, chaudes, frémissantes, soyeuses

    que de nouvelles perspectives ,
    cela bouge chez moi, comme cela bouge,
    très excité par cette découverte

    pas encore essayé au lit, il commence à se faire un peu tard
    mais là cela doit être encore plus démultiplié, plus riche,
    comme je suis curieux de tester tout cela

    #34091
    bzobzo
    Participant

    mon menton semble fondre dans ma paume de plus en plus,
    tandis qu’une grosse chaleur frémissante naît dans mon bassin avec les contractions,
    je suis de plus en plus intime avec mon souffle,
    celui-ci semble m’envahir de plus en plus par les ouïes

    je caresse lentement le bas de mon visage, je traîne les doigts sur mes lèvres
    qui s’entrouvrent de plus en plus extatiquement,
    j’aime sentir le plaisir entrouvrir cette bouche,
    entendre cette foule joyeuse et turbulente de petite cris et de gémissements qui me montent des entrailles

    cela chauffe en bas, cela chauffe de plus en plus,
    ma petite chaudière d’amour fonctionne à plein régime
    et tout mon corps est envahi de frissons liquides qui circulent par vagues
    tandis que ma tête semble être une baignoire emplie de nectar

    les yeux fermés, je les entrouvre de temps à autre
    pour regarder ma paume s’emparer de mon sein, presser celui-ci,
    voir cette chair imbibée de luxure malaxée,
    cela tangue, quelle houle langoureuse

    mon crâne à présent avec ma main gauche
    souvent autour des lèvres et les alentours, caressant, effleurant, enflammant,
    est plus que jamais envahi de frissons soyeux,
    de nectar circulant comme des injections soudaines qui se répandent,
    j’ai l’impression de ressentir directement les vibrations de ma prostate dans ma tête,
    je suis dans les vaps de la luxure, j’ai envie de hurler constamment,
    quel flamboiement érotique dans mes veines,
    je suis une flamme dansante dans les brumes du plaisir

    #34095
    bzobzo
    Participant

    intime avec mon souffle,
    comme j’aime cette expression

    je me posais ce matin la question pourquoi cette main droite traînant sur mes lèvres,
    caressant mes joues,
    pourquoi ce type de gestes m’apportait autant de plaisir,
    je crois avoir trouver une piste

    @envole l’avait plusieurs fois signalé aussi
    que depuis tout en bas, grosso modo, depuis l’anus
    jusqu’en haut, la bouche, elle sentait comme une colonne en soi, une espèce de voie de circulation des énergies

    eh bien je crois que c’est l’explication, en tout cas la plus plausibles que j’ai trouvée,
    depuis tout en bas donc, là où les contractions éveillent ma prostate,
    là où naissent ses vibrations
    et puis tout en haut,
    mes doigts qui farfouillent sur mes lèvres, caressent langoureusement les joues
    ou simplement ma paume qui recouvre ma bouche,
    avec le souffle et les gémissements qui montent et viennent se heurter invisiblement à elle

    je crois qu’il se produit un appel, une incitation d’un côté, du côté de ma bouche,
    plus ou moins l’extrémité de ce couloir de circulation des énergies
    et puis de l’autre côté, eh bien,
    il y a la prostate qui produit les vibrations,
    cela produit un appel donc comme par aimantation, une accélération,
    une montée quasi instantanée de toutes ces ondes
    qui en même temps qu’elles se répandent dans mon bassin,
    maintenant montent et viennent se répandre aussi dans la région de ma bouche,
    formant comme un voile frissonnant, soyeux, chaud autour de mon crâne

    #34096
    bzobzo
    Participant

    je suis en train de digérer tout cela, tout ce dont je parle au-dessus
    car il s’agit maintenant que mon corps intègre cette nouveauté technique,
    qu’un nouvel équilibre se fasse entre les différents acteurs de mon plaisir

    cela se fait par les sensations éveillées, par la qualité des sensations obtenues,
    l’imagination dans ma chair, perçoit,
    conçoit une chorégraphie instantanée,
    danse

    #34098
    bzobzo
    Participant

    belle séance au lit, plutôt longue
    mais déjà avant toute la soirée, de multiples micro-séances
    où j’expérimentais avec cette main gauche la plupart du temps dans la région de la bouche,
    passant sur les lèvres, les effleurant, les frottant lascivement
    ou simplement la paume sur ma bouche entrouverte comme si je baillais,
    comme si je formais avec mes doigts fermés un petit nid pour mon souffle, mes gémissements
    où ils pouvaient se reposer un instant avant de prendre leur envol

    longue séance au lit donc,
    je me suis bien laissé emporté par mon élan,
    toute la machine à produire de la soie dense et velouteuse en moi, fonctionnait à plein régime,
    plus liane lascive que jamais

    et quand de temps à autre, je passai ma main sur la bouche,
    redevenant tellement intime avec mon souffle, tellement intime avec mes gémissements quelques instants,
    tellement intime avec mes boyaux en feu et en miel,
    cela semblait redoubler, enfin ce n’est pas l’expression qui convient,
    cela semblait acquérir un velouté encore plus délicieux, encore plus délicat

    à un moment donné j’ai eu envie comme dans le temps de sentir de l’urine chaude couler sur moi,
    sentir les petites gouttelettes jaunes courir sur mon ventre à la queue leu leu,
    quelques jets s’échapper, venir m’éclabousser puissamment

    je me levais et aller prendre une alèse imperméable que je plaçais sur le lit,
    allait aussi boire un demi litre d’eau en vitesse, eau gazeuse San Pellegrino, ma préférée
    et puis retournais me donner du plaisir,
    jusqu’à ce que je sente que je suis prêt à faire monter les premières gouttelettes dorées,
    cela a durée longtemps avant que j’y arrive, un premier jet timide
    mais qui est sorti puissamment et m’a fait crier comme si je lâchais une bordée

    je repris tout de suite ma pratique, comme c’était bon,
    le fait d’avoir pendant de longues minutes fait l’effort
    d’essayer de faire monter de l’urine tout en me caressant et bougeant langoureusement
    cela reprenait de plus belle,
    comme si d’avoir fait l’effort d’essayer de vider ma vessie,
    après quand je reprenais mes contractions, cela semblait plus réactif que jamais

    mais j’avais envie de sentir l’urine chaude sur moi plus amplement,
    son humidité partout sur mon bas-ventre, sous moi,
    et puis de lâcher quelques gros jets qui passaient dans mon tuyau en m’arrachant des cris de plaisir,
    après plusieurs tentatives et reprises de ma séance, enfin mes efforts furent récompensés,
    cela commençait à monter plus sérieusement, je lâchais bordée sur bordée
    et je criais, je gémissais,
    j’avais la sensation de lâcher des flots de sperme dans toutes les directions

    je continuais de me caresser et de bouger en même temps que je pissais dessus avec délice
    et aurais voulu pouvoir continuer ainsi jusqu’au petit matin,
    j’étais complètement trempé mais la vessie bientôt fut complètement vide,
    je m’arrêtais, pliais l’alèse et allait la mettre dans la baignoire en essayant de ne rien renverser,
    me mis aussi sous la douche,
    histoire de me laver de toute cette urine froide qui me coulait maintenant à la peau

    #34099
    bzobzo
    Participant

    placé en situation d’éprouver des sensations de plaisir, de plus en plus de sensations de plaisir,
    cette chair n’en a rien à faire qu’on soit homme ou femme,
    elle a un potentiel pouvant monter en elle,
    elle a un potentiel sexuel pouvant être vécu

    sans genre nous devrions être durant la séance,
    pouvant ressentir, bouger, vivre, un moment, en homme,
    pouvant ressentir, bouger, vivre, le moment suivant, en femme,
    pouvant vivre la fusion des deux, pouvant vivre la scission des deux,
    c’est ainsi que nous pouvons vivre pleinement ce torrent qui peut naître en nous,
    c’est ainsi que nous pouvons vivre pleinement ce torrent qui peut monter en nous
    et former comme un delta immense sous un ciel somptueux de sensations voluptueuses

    il y a une banquise en nous,
    ce qu’il y a en-dessous, cet océan insondablement riche,
    avec ses courants puissants fourmillant d’alluvions voyageant et voyageant, tournoyant sans cesse,
    avec ses ténébreux abysses sillonnés placidement par des îlots mouvants, par des îlots ondulant, de lumière,
    comme si un ciel nocturne imbibé d’une multitude d’étoiles,
    s’était abîmé en nous un jour, dans nos profondeurs

    la plupart du temps, tout cela,
    tout ce monde perdu d’énergie vitale, d’énergie de vie concentrée à l’extrême,
    n’est accessible que par une petite ouverture dans la glace
    par laquelle on tente de pêcher tant bien que mal quelques miettes du grand océan
    mais nous avons en nous la capacité de faire fondre toute la glace, toute la banquise, quelques instants,
    telle est la puissance de l’amour en nous,
    telle est la puissance de l’amour en nous,
    qu’il ne demande qu’à venir à notre rencontre

    vivre toute l’amplitude démesurée, toute l’amplitude splendide,
    de ses essences les plus subtiles, de ses essences les plus riches
    dans l’instant

    #34102
    AndranerosAndraneros
    Admin bbPress

    Placée en situation d’éprouver des sensations de plaisir, de plus en plus de sensations de plaisir, cette chair n’en a rien à faire qu’on soit homme ou femme,
    elle a un potentiel pouvant monter en elle,
    elle a un potentiel sexuel pouvant être vécu.

    Bien que mon évolution soit très en retard sur la tienne je partage tout à fait cette déclaration. Bon cheminement @bzo.

    #34105
    bzobzo
    Participant

    hello @andraneros plus avancé? pas sûr, une voie très différente sans doute,
    je me suis tellement éloigné de la pratique de mes débuts

    bien calme par ici à nouveau, un peu trop

    un intéressant article dans le Nouvel Obs sur la sexualité des animaux
    qui est assez étonnante parfois, on est loin de l’accouplement juste pour la reproduction
    tel qu’on voit souvent juste la sexualité des animaux

    Bêtes de sexe ! Les animaux prennent-ils du plaisir sexuel ?

    #34106
    bzobzo
    Participant

    toute la panoplie des différentes techniques que j’ai découvertes au fil des mois,
    sont désormais là durant mes séances et durant mes micro-séances,
    alternance des moments yeux fermés, yeux ouverts,
    doigts utilisés autrement que pour caresser,
    en pinant, en griffant, griffant surtout,
    comme j’aime griffer par moments,
    sentir la flamme de mes ongles bougeant comme deux petites charrues labourant le sol, le sol de ma peau,
    enfin toute la panoplie de ce que j’ai relaté et pour lequel ponctuellement je me suis enthousiasmé
    mais que j’utilisais seulement par intermittence

    sans même parler de ma dernière trouvaille,
    cette main gauche vagabondant paresseusement sur mes lèvres, sur mes joues,
    tellement délicieux, tellement érotique,
    j’ai déjà écrit que je crois avoir trouvé la raison
    pourquoi cette zone est tellement sensible, éveillant tellement de volupté,
    tellement puissante sexuellement parlant,
    il y a cet axe de circulation des énergies en nous,
    partant grosso modo de l’anus et montant jusqu’à la bouche,
    il y a une sorte de connexion qui se fait dès qu’on met les doigts en haut
    avec ce qui se passe en bas, contractions, jeu lascif des cuisses et de mes parties génitales
    ou mieux encore chez moi, quand j’ai les doigts de l’autre main jouant avec mon anus-pussy,
    comme c’est délicieux, comme c’est soyeux,
    c’est comme si j’avais aussi les sensations d’en bas, aussi en haut,
    je les sens presque aussi fort en haut qu’en bas

    je suis désormais suffisamment puissant pour avoir tout cela en action,
    parvenir à faire tourner tout cela sans que cela ne déraille,
    sans que le corps perde ses prérogatives sur la direction des opérations,
    ma capacité de concentration et d’écoute sont devenues telles,
    ma capacité aussi de faire monter les énergies tellement facilement et tellement abondamment

    tout est là désormais donc,
    cela donne l’impression à chaque fois que j’ajoute une petite technique comme cela,
    comme si mon instrument de musique avait une corde de plus,
    ce qui signifie des accords plus riches, plus élaborés, des sonorités nouvelles,
    à tirer de mon instrument, mon corps

    il y a encore cette zone à explorer sur mon crâne, les cheveux, les tempes,
    pour l’instant, je m’en abstiens, je reste plutôt autour de la bouche et des joues,
    comme je l’ai écris,
    cette zone est vraiment particulière, elle a une connexion privilégiée avec le bas,
    avec ma petite fente d’amour, avec mes entrailles vibrant de plaisir

    #34107
    bzobzo
    Participant

    mes micro-séances vont devenir par moments de moins en moins micro
    et de plus en plus séance mais hors du lit,
    je sens de plus en plus l’envie et la capacité de les prolonger

    avant il y avait comme un arrêt qui se faisait de lui-même au bout de quelques minutes,
    parce que brûler à pleine puissance, à 100% de ses ressources,
    n’est pas viable sur de plus longs laps de temps

    mais là je parviens à installer un rythme plus naturel, moins en sur-régime
    et donc je sens que même assis dans mon fauteuil devant l’ordinateur,
    je peux prolonger et obtenir des état supérieurs d’excitation sur de longues périodes de temps
    avec tout ce que cela peut avoir de prometteur et d’explorations nouvelles

    je m’imagine déjà des séances itinérantes
    où je reste un peu dans mon siège
    puis dans le feu de l’excitation, dans le feu de l’action,
    continue par terre ou debout ou encore sur le coin de table que j’aime tant,
    dont j’aime sentir tellement le coin de bois dur presser contre mon anus-pussy,
    s’enfoncer un peu n’importe comment dans celui-ci
    tandis que je bouge lascivement de haut en bas lentement
    comme une chatte en chaleur peut venir se frotter contre la jambe du premier venu

    #34111
    bzobzo
    Participant

    le plaisir est vraiment une affaire de spécialistes

    de spécialistes patients et méticuleux,
    sachant libérer tous leurs instincts,
    imaginatifs, très imaginatifs

    #34112
    bzobzo
    Participant

    ma main nonchalamment collée à ma bouche
    comme pour cacher sa lascive façon d’être entrouverte
    tandis qu’en bas, dans mon ventre, jusqu’entre mes jambes, fondent mes entrailles,
    se transforment en nectar chaud, soyeux

    un lent , rauque gémissement s’est pris entre mes doigts, comme accroché par un filet,
    mes oreilles en sont emplies,
    sonorité grasse, riche, chaude, velouteuse,
    s’étirant, s’étirant, s’étirant

    ma main droite est posée sur mon sexe au repos, ayant pris un peu d’épaisseur,
    pressant doucement, pressant doucement,
    une chaleur tellement dense, un soleil radieux, dans mon ventre,
    irradiant de plus en plus partout dans mon être

    quelques secondes de plaisir avant d’aller préparer le petit déj,
    belle journée en perspective,
    le ciel est déjà bleu, bleu, bleu

20 sujets de 341 à 360 (sur un total de 739)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.