#34166
bzobzo
Participant

en début de séance, je sens en moi véritablement fondre mon identité sexuelle,
c’est très physique comme sensation, des tas de choses se descellent, des chaînes sautent,
comme si ma chair se libérait de toutes ses entraves

les sensations se délient, prennent de l’amplitude, de la variété, de la richesse,
de plus en plus de nuances,
sensation irrésistible et délicieuse d’exotisme dans mon corps d’homme,
d’une intrusion provoquée, consentie, désirée,
d’une intrusion multicolore, bariolée, envoûtant ma chair, l’ensauvageant,
sensation d’un rituel vaudou, chamanique, de plus en plus

je me sens envahi, je me laisse faire, comme c’est bon, je m’ouvre, je m’abandonne
les choses s’équilibreront plus tard
mais dans un premier temps,
après une longue journée de travail,
avec tout bien dans les règles, avec tout bien comme il faut,
la machinerie bzo a encore fonctionné, j’ai été productif, j’ai été attentif, j’ai gagné ma vie,
j’ai été bien sage comme c’est attendu dans une grosse entreprise,
avec tout bien dans les clous,
j’ai envie que cela se dérègle maintenant, que tout se dérègle en moi,
que toutes les chaînes sautent, que toutes les fondations explosent, que toutes les barrières cèdent,
que la folie s’installe, le dérèglement des sens,
j’ai envie de sentir du miel chaud en moi, j’ai envie de senti du nectar onctueux en moi,
de l’animalité, de la grâce, des courbes chantantes, des courbes dansantes,
des frissons partout, oh oui des frissons partout

j’ai envie de sentir tout cela en moi,
j’ai envie d’être envahi, que mon moi soit bousculé, dépossédé de certains de ses droits,
qu’il en acquiert de nouveaux, de plus en plus nouveaux,
de plus en plus étrangers à mon petit territoire habituel

je m’offre sans restrictions,
je veux sentir de la soie multicolore, de la soie multicolore tournoyer partout en moi,
je veux me sentir félin,
je veux me sentir caressant, lascif, les membres déliés, bougeant langoureusement
le bassin empli de volupté,
le bassin bougeant comme cherchant à hypnotiser,
envahi de fièvre, d’ardeur sexuelle,
en rut et en quête de ciel intérieur,
de tous les ciels intérieurs possibles

que je sois emporté, que je sois délivré un instant,
vivant, vivant, vivant,
éclos un instant quelque part complètement ailleurs,
comme sur une plage lointaine, offert aux flots,
offert aux éléments, offert à l’élémentaire, au vibrant, au vivant