#34284
aneveilaneveil
Participant

Je déterre ce fil un an et un jour après…

Cet objet à jouissance illimitée est un ovni à part, je comprends qu’on le vénère comme une divinité de l’amour et du sexe. Tout à l’heure comblé, exténué, titubant encore, puis reprenant peu à peu les esprits après l’avoir nettoyé, je l’ai embrassé pour la première fois…

Cela n’a jamais été aussi fort, animal et sauvage : accouplés ensemble, unis par un déchainement de cris, de plaisirs, d’intenses et fougueuses pénétrations de mes chaires, les orgasmes montaient et venaient exploser là ou mon attention se portait, plus d’une fois, exténué je croyais pouvoir m’arrêter, mais c’était ignorer cette animalité en moi, dénuée de pudeur et assoiffée de jouissance elle s’exprimait librement sans honte ni tabous.