#34325
AvatarArousal
Participant

Salut à tous !
(je devrais renommer ce fil, par exemple « chroniques prostatiques » 🙂 )
Je reviens d’une dizaine de jours de vacances, ce qui signifie au moins autant de repos prostatique forcé 🙂
Mais autant l’an dernier, à mon retour j’avais eu l’impression d’avoir « désappris » le plaisir prostatique, autant là pas du tout. J’avais même quelques petits chatouillements/picotements pelviens au volant sur le chemin du retour. J’ai retrouvé avec délices mon masseur le soir même.
Il y a eu des changements quand même. Des vagues de plaisir ressenties à des endroits parfois inhabituels, changeants. Certaines parties des jambes, et même hier soir… une partie de l’oreille gauche (!!!???) Des orgasmes plus diffus, plus « vagues » au niveau pelvien, alors qu’habituellement je les ressentais comme très localisés. Une dissociation de plus en plus grande entre la sphère du plaisir pénien et du plaisir prostatique : plus autant besoin de faire l’impasse du côté pénien pour favoriser les orgasmes prostatiques. J’ai même fait une séance prostatique fort agréable peu après un rapport classique (ce que je ne faisais jamais avant sauf si je n’avais pas éjaculé)
Je ferais des séances tous les soirs en ce moment si je pouvais !