#34562
bzobzo
Participant

oser son désir, oser son plaisir,
c’est dévier,
c’est côtoyer la perversité parfois,
passer tout près, jusqu’à la frôler,
comme un totem noir, indestructible, terrible,
qui se dresse quelque part au fond de nous

on se redresse,
toujours se redresser,
ne jamais oublier de se redresser,
toujours plus puissant, toujours plus accompli,
baroudeur,
plonger toujours plus loin,
dévaler le tunnel vers la boue,
là où les roses ont leurs racines

la chair reste toujours innocente,
le désir pur,
la plus parfaite eau
est dans l’obscurité du sang,
là où il est le plus sombre,
là où il n’y a pas de fond