#34647
lighteningboltlighteningbolt
Participant

Les amis, je crois que mon cheminement vient de prendre une nouvelle tournure. J’ai bien l’impression que ce jour est à marquer d’une pierre blanche, tout comme celui du 28 décembre de l’an dernier, où j’ai eu mon premier orgasme prostatique.
Ce soir, j’ai eu l’occasion de faire une séance avec le Vice2. Je l’ai commencé comme d’habitude, sans vibration. Les orgasmes se sont enchainées, plus ou moins fort, plus ou moins intense. J’étais comme d’habitude dans le laissez aller. Mon corps agité de soubresaut plaisant, mais toujours ce même problème, celui qu’en mode orgasme, je me suis emporté par ces convulsions et je n’arrive plus à rester focaliser sur le plaisir pur. J’ai ensuite passé aux vibrations et les orgasmes deviennent de plus en plus puissant, avec les mêmes problématiques.
Entre 2, je réfléchissais aux conseils de @bzo. Comment accueillir en moi ce plaisir ultime qu’il évoque si bien dans son fil. Lachez prise, se focaliser sur les sensations du corps, ne plus penser, vivre les choses dans sa chaire… J’ai alors eu un tilt. Ces consulsions me sortent de ma concentration méditative. Alors j’ai décidé… de tout faire pour les arrêter.
J’ai repris ma séance. Le plaisir arrive, mon corps commence à vibrer, signe d’un orgasme proche. J’ai alors décidé de consacrer une petite volonté pour arrêter ces tremblements. Pas simple mais j’y arrive. Je sens que le corps me supplie de le laisser vibrer, il en a besoin pour gérer ca. Je refuse. Le plaisir continue alors à monter jusqu’à dépasser le stade ou normalement je « convulse » complètement. Il continue sa route puis à fini par arriver au bout de ma volonté, mon corps se contracte brutalement, envoyant le masseur au fond de mon corps. Le plaisir irradie dans mes hanches, et se propage en partie dans le reste de mon corps. J’ai eu beaucoup de mal à contenir mes gemissements. En plein dans ce orgasme cosmique, mes mains ont commencé à caresser naturellement l’ensemble de mon corps qui ondulait délicatement, au lieu de trembler. J’ai été littéralement propulser en orbite. Il a duré une bonne minute de plaisir pur.
Absourdi, après quelques secondes de repos, j’ai repris les choses avec la même méthode, avec le même résultat divin. Au sommet du plaisir, ma main a touché mon sx presque d’une volonté propre. L’onde de plaisir est encore monté un cran mais c’était trop. J’ai eu alors en même temps un orgasme pénien. J’ai eu l’impression alors d’exploser, alors que l’instant d’avant j’implosais en boucle. Je n’ai jamais vécu cela avant. Ca été l’expérience la plus forte de mon cheminement.
J’ai hâte de pouvoir réessayer cela lors que je le pourrais, et essayer aussi cela en a-less, histoire de confirmer cette facette du cheminement, que s’il s’avère vrai, va désormais guidé mes pas.

Pour répondre à vos différents messages:

@bzo
, je vais relire alors ton fil, j’ai du raté tes impressions sur le vice2. Pour moi c’est devenu une star ce soir lol.

@Andraneros
rassure toi je sais que tes questions/remarques sont toujours dit avec une très bonne volonté et une réelle empathie. Effectivement les réponses permettent d’orienter les choses et de donner des suggestions appropriés. J’essaye d’y répondre tout en respectant son état d’esprit 😉
Je te remercie pour toute l’aide que tu m’as apporté par tes conseils, ainsi que @bzo et d’autres. Je les apprécie beaucoup et je suis heureux d’avoir été accompagner par des compagnons d’expérience altruiste tel que vous. Merci aussi ton appréciation sur la situation présente. Je vois qu’on a du traverser des épreuves et des interrogations communes.