#34784
EpictureEpicture
Participant

Bonjour @Andraneros, et merci pour ton message, c’est toujours un plaisir de te lire.

Si je me réfère à tes messages antérieurs, ta description me fait penser que tu ne pratiques pas ce type de session en présence de ta femme.

En fait je pratique quand elle dort à mes côté. Nous avons un matelas extraordinaire. Elle a un sommeil de plomb, et je sais exactement quand elle dort profondément et que je ne risque pas de la réveiller, et quand elle est dans une phase plus légère. Je m’adapte à ses cycles de sommeil. De plus elle sait que je pratique, et elle sait que cela peut provoquer des réactions vives de mon corps. A mesure que ma pratique progresse, je la tiens informée de ce qui peut se passer. Donc si elle se réveille, ou si elle est réveillée par mes secousses, ou mes gémissements, cela ne lui pose pas de problème, à condition que je la laisse se rendormir. Parfois, nous en profitons pour faire un calin. Le matin ou le soir, nous avons des moments de grande tendresse, et cela peut me conduire à des orgasmes corporels, avec lesquels elle joue. Nous avons trouvé une sorte d’équilibre dans lequel elle me laisse profiter de mes découvertes, qu’elle active parfois de ses doigts délicats. Elle a parfois tendance à me prendre pour un extra-terrestre, mais finalement cela lui convient assez bien, et à moi aussi.

Je continue ma pratique de massage pénien d’un côté, et de massage prostatique de l’autre. J’ai engrangé une expérience qui me permet de relire certains passages de la théorie, et de comprendre les témoignages du forum différemment. Je pourrai relire entièrement le forum en ayant le sentiment de ne l’avoir jamais lu. Cela me fait énormément progresser.

Et comme tu le dis si justement : je suis à des années lumières de ce que j’étais il y 3 ans, mais avec le sentiment de progresser très doucement, mais surement. Les phases de régression, de calme plat dans l’intensité de mon désir et de mon plaisir se font de plus en plus rare et de plus en plus courtes. Je suis connecté à moi-même désormais 24H/24. Mon corps a intégré cette pratique dans son fonctionnement et je me sens moins fatigué qu’avant, malgré des séances parfois marathon.

Bon cheminement @andraneros