#34803
AvatarLOULOU
Participant

Bonsoir bzo

Surtout n’arrêtes pas d’écrire. Tes mots sont superbes. Je m’en régale. Et je pense ne pas être le seul.

« une fois qu’on a goûté à cette profusion inouïe, perçue dans tout le corps,
à toute cette mer de soie mouvant en soi dès qu’on se met en action,
je n’envisage plus la sexualité autrement ».

Et bien voila. Bye bye la nostalgie des courbes gracieuses et sensuelles de nos trente ans d’une femme à la croupe
tellement généreuse, belle à lécher, s’enivrer du parfum de sa peau, lui faire dresser la pointe des seins de caresses
habiles et bien conduites, donnant naissance à une érection de notre sexe de mâle, dure, sans faille, pour une
pénétration intense du sexe de la bien aimée, les yeux dans les yeux. Emplies d’une magnifique marque d’Amour.
Au bout d’un moment les corps s’enflamment. Sa jouissance est là. Les contractions rythmées de son vagin vient faire
naître en toi le réflexe de l’éjaculation, si possible synchrone avec ses contractions vaginales.

Et oui, comme tu le résumes par le biais de ta plume, huum disons de ton clavier, nous pouvons, nous l’élément masculin,
passer à des pratiques, des plaisirs singuliers certes, afin d’atteindre une autre dimension de notre « moi ».
En passant par une étude philosophique du désir. La jouissance avec un élément féminin, pour les hétéros, de mon avis d’homme
de soixante ans, confronté à la solitude provoquée du départ de la Femme… La jouissance avec l’élément féminin demande une énergie
non justifiée. Bien, cela n’est pas une généralité, mais qui fait le boulot pour voir apparaître dans les yeux de sa belle un feu
d’artifice et ressentir ses contractions vaginales déclencheurs de l’éjaculation masculine? Toujours en généralité le mâle.

Nait en tant qu’élément masculin, tu ne peux jouir de ta bien aimée qu’en dépensant une énergie inconcevable. Quand tu abordes la soixantaine,
pour peu que celle-ci, ta chérie, t’as déclaré haut et fort un je ne t’aime plus, c’est aujourd’hui que notre route se sépare, après presque trente ans de vie commune, c’est là que tu abordes un fait incontournable : A quoi à bien pu servir toute cette énergie que j’ai dépensé
pour la jouissance sexuelle de sa personne. Son bonheur, son confort financier…

Et c’est la que la rencontre avec vous, grâce à ce forum, se révèle essentielle. Il y a autre chose à vivre et à jouir en tant qu’élément masculin. Dans toute la splendeur d’une découverte hors normes : SE faire plaisir, Découvrir son corps, Profiter de sa capacité à s’aimer,
… et tout cela c’est gratos. Il suffit juste de le vouloir. Longtemps que je n’ai plus de nouvelles de mon ex. Pourvu qu’elle soit heureuse dans son bonheur de femme. Un nouveau compagnon qui utilise toute son énergie à bander pour une bonne pénétration. Allumer de nouveau un feu d’artifice dans ses yeux… et connaître la joie d’éjaculer en elle au rythme de ses contractions vaginales de jouissance.

Et oui, mais moi pendant ce temps là j’avance, certes à petits pas. Pendant que lui s’épuise, mon auto Amour grandi… Pas aussi vite que je le souhaiterais, mais il continu son cheminement. Quelquefois avec déception, quelques fois avec des signaux forts. J’ai le temps, tout le temps de ma vie pour accéder au bonheur. Mais surtout seul. Pas en compagnie d’un élément féminin gravitant autour de ma personne.

Bien à vous… et n’oubliez pas d’être heureux.