#34814
AndranerosAndraneros
Modérateur

Tu ne risques rien à faire divers essais avec le beurre de karité. Tu garderas la ou les méthodes qui te paraîtront offrir le meilleur compromis efficacité / facilité d’utilisation selon l’intimité dont tu peux disposer.

Tu poses ensuite deux questions :
A)- La première : comment reconnaître un orgasme ?

Quant au « calm sea orgasm » j’ai pu me renseigner un peu, cela y ressemble en effet, même si ce n’est pas vraiment un orgasme en soit pour l’instant, plus une sensation de bien être.

Ta phrase met en évidence un état d’esprit présent chez de nombreux pratiquants, dont j’ai fait partie. Tu apprécies encore la qualité de tes sessions de massage prostatique en fonction de ton expérience orgasmique avec éjaculation qui peut se décrire ainsi :
1. Phase d’excitation mentale (images et désir),
2. Phase d’excitation physique (début d’érection et premières tensions),
3. Phase de stimulation physique (pleine érection, fort plaisir physique),
4. Phase orgasmique (explosion incontrôlée du plaisir, succession incontrôlable de contractions éjaculatoires),
5. Phase de résolution post-orgasmique (perte de tous les signes de l’excitation, perte de la sensibilité aux qtimulations, perte de tout désir purement sexuel)
6. Période réfractaire
Notre pratique, quand elle commence à produire ses effets, ne correspond pas du tout à ce schéma. Quand on est en phase d’apprentissage, les premiers effets du massage sont souvent très légers et peuvent gagner en intensité très progressivement. Or, bien que ton cerveau analyse ce que tu vis en fonction de la description ci-dessus, ces sensations si légères sont bien celles qui deviendront au terme de ton évolution des orgasmes profonds et répétés.

Tant qu’elles ne se prolongeront pas spontanément, tant qu’elles ne se répéteront pas sans intervention de ta part tu pourras les nommer « vagues de plaisir ». Mais peu à peu au fil de tes sessions, si tu sais rester très attentif, tu constateras qu’elles viendront plus facilement, qu’elles deviendront plus intenses, qu’elles dureront plus longtemps. Tu commenceras alors à accepter l’idée que ce sont les prémices de tes nouveaux orgasmes

B)- La seconde : Quel est le chemin « classique » (le « bon »?) ?
C’est intéressant de lire ta question :

Quelles sont les différences mis à part le manque de contraction qui sont décries ?

Si tu relis le parcours dont témoigne si bien @epicture tu constates qu’il s’est posé une question de même nature que la tienne. Il n’a commencé à percevoir des contractions involontaires que tardivement, il n’a senti son masseur agir de façon autonome dans son rectum que tardivement.

Mon expérience est encore différente puisque j’ai dû porter mon masseur pendant mon sommeil pour faire les mêmes découvertes. Nous sommes tous différents. Certains semblent pré-câblés pour réagir à la simple insertion du masseur, d’autres ont besoin de l’apprivoiser. Nous sommes tous en mouvement dans la même direction mais les chemins peuvent être différents.

Les contractions volontaires ne sont pas obligatoires ! Si c’était le cas personne ne parlerait de la méthode dite « laisser faire » (« do nothing » en anglais). Mais si tu les exécutes avec précision et avec douceur elles peuvent te faire gagner beaucoup de temps. En effet si tu parviens à contrôler les mouvements de ton masseur, sans pour autant perdre l’écoute de ton corps, sans pour autant te crisper désespérément pour le faire, tu obtiendras ce que tu cherches, à savoir une stimulation en douceur de ta prostate, une caresse légère qui va la faire réagir et embraser ton système nerveux jusqu’à l’orgasme.

Le chemin « classique pour atteindre le super O’ » comme tu dis est seulement le chemin logique, celui qui correspond à la majorité des pratiquants sous réserve qu’ils ne souffrent d’aucun blocage. Nous ne sommes pas des êtres parfaits. Nous sommes tous différents. Ce qui importe pour ceux dont le cheminement est plus lent, c’est de vivre leur pratique avec détermination, avec patience, avec application et avec confiance. C’est sur ce point que la carte au trésor peut apporter un aide. Elle permet à ceux qui doutent de trouver des points de repère, à condition de ne pas chercher à tout prix à les valider dans l’ordre. C’est sur ce point que notre forum peut être utile.

Tu nous dis :

Quand aux sessions j’essaierais de m’y tenir, mais je ne peux hélas rien promettre dans l’immédiat, mais peut être que ma situation évoluera bientôt !

Tu n’as rien à promettre @Rodward ! Tu fais ce que tu peux dans les meilleures conditions possibles. C’est ton envie, ton désir qui doit te gouverner dans le respect de ton équilibre de vie et de tes contraintes. J’espère de tout cœur que ta situation évolue comme tu le souhaites. Bon cheminement @Rodward.