#35091
bzobzo
Participant

c’est bête, je suis trop catégorique,
pourquoi tout de suite éliminer mes autres façons?

dans mon fauteuil, les pieds sur la table, par exemple,
qu’il fait bon serrer, changeant régulièrement la pression,
comme au nid bien au chaud, comme ronronnantes de bien-être,
mes couilles chéries

les presser doucement, les malaxer, les rouler, entre mes cuisses
ah oui, comme c’est bon de les frotter ainsi inlassablement,
de les sentir dégorger de nectar vibrant, soyeux,
en avoir le bassin envahi,
comme des coulées de lave lentement qui se disséminent un peu partout par moments

pourquoi se passer de tout cela?
on ne peut pas être tout le temps debout,
le plaisir paresseusement affalé dans son fauteuil,
se caressant sans cesse,
avec le petit piston des contractions aussi dans mon cul que j’actionne régulièrement,
sentant immédiatement les vibrations de la prostate se disséminer
c’est pas mal non plus tout ça