#35375
bzobzo
Participant

allons bon, j’ai ressorti un masseur de la boîte,
en l’occurrence le Vice 2 qui a pour l’instant mes faveurs,
je l’utilise sans vibrations

je mentirai, si j’écrivais que je n’ai pas passé un bon moment, un sacré bon moment même,
certes ce n’avait pas la finesse, la richesse, la variété, d’une de mes habituelles séances aneroless,
mais un long orgasme d’un bon quart d’heure, cela ne se refuse pas,
on accueille cela avec reconnaissance,
cela n’arrêtait pas, j’ai l’impression d’avoir un volcan crachant du feu entre les jambes
et puis le masseur comme un piston rentrant là-dedans, touillant dans le cratère,
attisant toujours plus l’éruption

au passage, je me suis mis au point une technique bien sympathique qui a vraiment décuplé les sensations,
autant en aneroless, j’ai déjà maintes fois part de mes réserves
quant à utiliser mes doigts au contact de mes parties génitales
car cela déséquilibrait irrémédiablement,
autant ici avec le masseur, je me suis rendu compte que ce n’était vraiment pas le cas,
donc j’ai mis deux, trois doigts de la main droite,
tandis que la gauche continuait à caresser,
sur mon pubis, à la base de la hampe qui restait bien molle,
tirait un peu en arrière la peau en cet endroit tout en pressant,
ce qui avait pour effet de rabattre mon sexe sur les doigts
et ainsi je ne bougeais plus la main,
me contentant des allers et venues du masseur et de la danse fougueuse de mon bassin
pour mettre en mouvement tout ce beau monde entre mes cuisses, plus ou moins serrées selon les moments,
cela bougeait juste ce qu’il faut pour provoquer des petits frottements, des pressions, du malaxage
là où il faut entre mes doigts, mon pubis et mon sexe

c’était vraiment divin, un bon quart d’heure à râler, délirant de plaisir,
avec une boule de feu doux tournoyant lentement dans mon bas-ventre
et dardant ses rayons dans toutes les directions dans mon corps

je recommencerais très certainement régulièrement