#35732
bzobzo
Participant

j’ai évoqué récemment que certains jours,
il fallait jusqu’à quelques dizaines de secondes avant que tout soit bien en place,
que la machinerie se mette en route,
d’autres fois que c’était instantané ou quasi

ce matin, une analogie m’est venue
qui donne une idée assez exacte de ce qui se passe

mon corps, tout mon être plutôt,
est en même temps l’instrument et l’instrumentiste,
selon les jours, l’instrument au réveil est plus ou moins désaccordé, les notes sonnent fausses,
il faut que je m’accorde avant que la musique puisse monter

et puis les mains de l’instrumentiste aussi
peuvent prendre un certain temps pour retrouver toute leur dextérité,
toute leur agilité, toute leur précision,
il faut leur faire pratiquer un échauffement,
le temps qu’elles retrouvent toute leur habilité, toute leur capacité